Attaqué par Spotify, Apple rend coup pour coup

Apple répond point par point aux doléances du géant de la musique en ligne. Le début d'un bras de fer entre les deux géants sur le marché européen. 
spotify-app-1170x508.jpg

L’info

Spotify a porté plainte contre Apple, jeudi 14 mars, pour abus de position dominante sur le marché de la musique auprès de la Commission européenne. Dans un communiqué (fait assez rare pour être noté), publié le lendemain, la firme américaine se défend. 

Sur le volet financier, Apple rappelle que si effectivement il taxe de 30% les services de musique en ligne la première année, le pourcentage tombe à 15% l’année suivante. Aux problèmes techniques évoqués par Spotify, notamment avec Siri et AirPlay 2, Apple répond qu'il ne s'agit pas un boycott et assure que leurs y équipes travaillent. Quant à l’Apple Watch, l’entreprise américaine se dit très « surprise » car Spotify est l’application de musique la plus téléchargée sur la montre.

Ce que ça implique

Pour Apple, le problème c'est que « Spotify veut tous les avantages d’une appli gratuite sans pour autant être gratuite ». La longueur de la réponse d'Apple prouve néanmoins la posture délicate dans laquelle il se trouve sur le marché européen de la musique en ligne. À la fois vendeur de musique via Apple Music et plate-forme support aux applis concurrentes, cette double position de domination soulève de plus en plus de questions. C'est précisément ce que le géant suédois de la musique reproche à Apple : être à la fois juge et partie sur son Store. 

Le contexte

Si Apple est attaqué en Europe, il se veut l' «ami des compositeurs » outre-Atlantique. Et profite donc de son communiqué pour tacler Spotify quant à la décision du Copyright Royalty Board (CRB) d’augmenter de 44% les royalties destinées à être reversées aux artistes par les plate-formes musicales. Spotify, Google, Amazon et Pandora, les plus grands services de streaming aux Etats-Unis, ont fait appel de cette décision, le 8 mars 2019. Seule l’entreprise de Tim Cook n’avait pas protesté.