"Women Who Draw", le site qui répertorie les illustratrices du monde entier

Le site veut lutter contre la sous-représentation des femmes dans le milieu de l'illustration en proposant aux éditeurs un annuaire des illustratrices professionnelles. 
Women Who Draw

Le site Women Who Draw, lancé en décembre dernier, met en avant le travail trop méconnu des femmes illustratrices. États-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande mais aussi Iran ou Afrique du Sud, le site répertorie les illustratrices du monde entier à l'usage, non seulement des éditeurs, mais surtout du grand public. 

Car le site veut avant tout éveiller les consciences sur le manque criant de représentations des minorités dans le domaine de l'illustration et "améliorer la visibilité des femmes illustratrices en mettant l'accent sur les illustratrices de couleur, LGBT et issues d'autres minorités." 

Les artistes y sont classées selon leur race ou appartenance ethnique, leur location géographique, leur orientation sexuelle mais aussi leur religion - "des étiquettes totalement optionnelles", précise toutefois l'une des deux créatrices du site, Wendy MacNaughton, citée par Vogue. "Nous souhaitons que cet annuaire soit utilisé par les éditeurs et les directeurs artistiques pour trouver des illustrateurs peu visibles", précise le site Web. 

Un annuaire des illustratrices professionnelles

C'est dans son bain que l'illustratrice américaine Julia Rothman aurait eu l'idée de ce site, comme elle le confie à Vogue. Alors qu'elle parcourait les pages d'un magazine de premier plan, elle aurait été frappée par l'absence significative de femmes illustratrices dans ses colonnes. 

Elle a alors fait part de sa stupéfaction à son amie Wendy MacNaughton. "Souvent quand nous en parlons, les gens nous disent qu'ils 'embaucheraient sûrement davantage de femmes s'ils savaient où les trouver'", confie cette dernière. D'où cette idée d'une sorte d'annuaire mondial des femmes illustratrices. Avec un concept de départ simple: demander aux illustratrices de dessiner leur vision de la femme. 

1.200 dessins reçus en 24 heures

Une initiative qui a rencontré un certain succès puisque le site a crashé sous le poids des visiteurs lors de son lancement, en décembre. Plus de six millions de pages vues en trois jours! 

"Nous avons même dû fermer les dépôts de dessins parce que nous étions submergés de mails. Nous avons reçu plus de 1.200 propositions en 24 heures", confie Julia Rothman à la BBC.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter