Un dessin animé sur l'Antiquité avec un centurion noir donne de l'urticaire aux identitaires

BBC

Les identitaires dénoncent un contresens historique. Une historienne leur a répondu que le personnage s'inspirait d'un véritable sénateur né en Numidie au 1er siècle.

En 2014, la BBC a mise en scène dans un dessin animé éducatif sur l'Angleterre antique un centurion noir et sa famille. La diffusion de ce court-métrage intitulé La Vie dans la Grande-Bretagne romaine a donné de l'urticaire aux identitaires britanniques et américains. Ceux-ci ont dénoncé via les réseaux sociaux "ce qu’ils considèrent être, à tort, un contresens historique", a remarqué Konbini

La présence du centurion noir n'a été remarquée que trois ans après la diffusion du dessin animé. En juillet 2017, un éditorialiste américain, Joseph Watson, s'est fendu d'un tweet pour s'attaquer à la série, comme l'explique Le Monde.

La Vie dans la Grande-Bretagne romaine évoque notamment le mur d'Hadrien, construit dans le nord de l'Angleterre au IIe siècle de notre ère. Dans le dessin animé, le centurion noir est l'une des personnes chargées de chapeauter ce chantier. Plusieurs plans du dessin animé le montrent d'ailleurs avec sa femme, dont la couleur de peau est blanche, et ses deux enfants métis. 

Dans les pages du quotidien britannique The Times, l'historienne Mary Beard explique que ce personnage n'est pas un contresens historique. Il s'inspire en effet du sénateur Quintus Lollius Urbicus, né en Numidie (l'actuelle Algérie) aux alentours de 110 avant J.C. Critiquée par les identitaires, Mary Beard leur a répondu: "une chose est sûre, l'Empire romain - et britannique - étaient culturellement et ethniquement divers".

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter