Philippe Manoeuvre raconte le jour où il a fumé du crack avec JoeyStarr

Invité dans Les Terriens du dimanche, le critique musical est revenu sur ses années "sex, drugs & rock'n'roll". 
Philippe Manoeuvre dans
Philippe Manoeuvre dans "Les Terriens du dimanche" Capture d'écran C8

Sexe, drogue, rock'n'roll... et JoeyStarr. Invité hier dans Les Terriens du dimanche pour parler de son autobiographie Rock (Harper Collins), Philippe Manoeuvre a livré quelques-une des anecdotes les plus rocambolesques de sa vie. Et raconté le jour où il a pris du crack avec le rappeur star de NTM.

"Tout le monde en fait un plat de cette histoire", a-t-il commencé. "Un soir après avoir beaucoup travaillé, JoeyStarr me dit "Allez, on va fumer du crack à Stalingrad, je t'emmène. Et je sais pas pourquoi, je me suis dit c'est intéressant comme voyage, donc j'ai fait ça une fois."

Une overdose au théâtre de l'Empire

L'ancien juré de Nouvelle Star a également raconté son overdose, causée par ce qu'il pensait être de la cocaïne offerte par la chanteuse Marianne Faithfull lors d'une soirée.

"En fait, ce n'était pas de la coke, c'était de l'héroïne. C'est un peu ce qui arrive à Uma Thurman dans le film de Tarantino. Quand j'ai vu la séquence, j'ai eu un flashback", a-t-il expliqué, en référence à Pulp Fiction. "J'ai survécu parce qu'en fait, tout ça se passait au théâtre de l'Empire. J'étais en train de clapoter et je me suis dit: 'Non mais tu ne vas quand même pas mourir d'une overdose dans les toilettes de Jacques Martin? Tu vois demain les titres dans France Soir?'. Je me suis dit "Je peux pas faire ça à Jacques", et voilà, j'ai survécu".

Le critique musical s'est empressé de préciser que ce genre d'excès appartenait au passé, et qu'il n'avait pas bu une goutte d'alcool depuis le nouvel an de l'an 2000.