Léa Salamé va entrer au musée Grévin au côté d'Emmanuel Macron

La journaliste sera la première journaliste à avoir sa statue au musée Grévin, depuis Christine Ockrent et Anne Sinclair.
Léa Salamé
Léa Salamé Bertrand GUAY - AFP

Léa Salamé aura bientôt son double de cire. La journaliste de France 2 et France Inter va faire son entrée courant février au musée Grévin, révèlent nos confrères du Point. La présentatrice de Stupéfiant! sera ainsi la seule journaliste femme à avoir sa statue au célèbre musée, fondé en 1882 - les statues de Christine Ockrent et Anne Sinclair vont être rangées en coulisses. 

Toujours d'après Le Point, Léa Salamé été choisie "pour sa notoriété, son style d'intervieweuse 'pugnace' et parce qu'elle 'fait partie de ces personnes qui font l'actualité'". Elle sera installée sur un faux plateau de télévision: les visiteurs pourront s'y installer à ses côtés, comme s'ils étaient ses invités.

"C’est un beau cadeau, car c’est un musée populaire, et cela me touche. Je suis née à Beyrouth, je suis arrivée en France à l’âge de 5 ans… Entrer aujourd’hui à Grévin, c’est une fierté", a-t-elle déclaré au Parisien.

L'incontournable établissement parisien, fermé pendant un mois pour travaux, célèbre sa réouverture le 9 février avec un arrivage de nouvelles statues. Le double immobile de Léa Salamé sera donc accompagné de ceux de Marcel Proust, Emmanuel Macron (révélé en mai dernier), ainsi que Thomas Pesquet.