Koh Lanta: pourquoi TF1 s'est précipité pour arrêter le tournage

Alors que la garde à vue du candidat de Koh Lanta accusé d'agression sexuelle, est levée ce soir, TF1 a-t-il surréagi en choisissant d'interrompre le tournage de son jeu emblématique?
Koh-Lanta
Le candidat soupçonné d'agression sexuelle a été placé en garde à vue; AFP

La garde à vue du candidat de Koh Lanta, accusé d'agression sexuelle sur une autre candidate du jeu a été levée ce lundi soir. L'homme a été relâché sans suite, après un interrogatoire de 4 heures. Son avocat, Jérémie Assous a ainsi déclaré à BFMTV:

"Aucun motif ne permettait de maintenir mon client en garde à vue. Sa version des faits est parfaitement conforme avec celle des cinq autres personnes qui étaient dans la hutte avec la plaignante Candide Renard. Aucun de ces cinq témoins ne confirme la version de la plaignante".

Il est ressorti libre de sa garde à vue, mais "l'enquête se poursuit", a indiqué le parquet, qui a ouvert une enquête après le dépôt de plainte dimanche de la candidate, Candide Renard, dès son arrivée en France.

Le tournage de la nouvelle saison du jeu de TF1 a été interrompu et la saison annulée. La société de production, Adventure Line Production a ainsi préféré jouer la prudence, alors que, selon sa présidente Alexia Laroche-Joubert, le candidat incriminé a toujours "formellement contesté" les faits.

Une mort accidentelle et un suicide

Dès vendredi 11 mai, TF1 a confirmé l'annulation de son jeu emblématique. Une décision qui peut sembler précipitée, au regard des suites de l'affaire. Mais ce n'est pas la première fois que Koh Lanta est brutalement interrompue. En 2013, un candidat, Gérald Babin, avait ainsi trouvé la mort lors du tournage au Cambodge.

L'autopsie avait révélé qu'il souffrait d'une pathologie cardiaque qui n'avait pas été décelée lors des visites médicales. Mais le médecin du programme, s'estimant "sali" par les médias et tenu pour responsable de la mort de Gérald Babin, s'était suicidé une semaine plus tard.

Collision mortelle en Argentine

ALP, filiale du géant de la production audiovisuelle Banijay spécialisée dans les jeux d'aventure (Koh-Lanta, Fort Boyard, La carte aux trésors...), a aussi vu son image ternie il y a trois ans par une collision mortelle en Argentine entre deux hélicoptères sur le tournage de Dropped, émission qui devait être diffusée sur TF1.

La société a été condamnée en avril pour "faute inexcusable" et devra indemniser la famille d'un cameraman tué dans la collision. L'accident avait coûté la vie à dix personnes, dont trois sportifs (Florence Arthaud, Alexis Vastine et Camille Muffat), et provoqué une vive émotion.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable