INFOGRAPHIE - Les Miss France ont toujours été plus diplômées que les Françaises de leur âge

Embrasser de longues études supérieures et recevoir la couronne de Miss France n’a rien de contradictoire. Au contraire, les lauréates du concours de beauté ont plutôt tendance à dépasser le niveau de formation moyen de leur génération.
Marine Lorphelin en mai 2014
Marine Lorphelin en mai 2014 AFP

Les Miss France ne méritent pas l’image de "potiches écervelées" qui leur colle à la peau. Les candidates au titre de Miss France 2019, qui vont défiler ce samedi soir sur TF1, préparent en écrasante majorité des cursus universitaires longs. Sur les trente représentantes régionales retenues, douze d’entre elles étudient en licence et cinq poursuivent même un master. De plus, quatre Miss régionales sont inscrites en classe préparatoire et aspirent à terme à un niveau bac +5.

Les trente beautés de 2019 dépassent ainsi largement le niveau moyen de leur génération. En effet, parmi les Françaises nées entre 1992 et 1983, seulement un tiers va au-delà d'un bac +2, selon les statistiques de l’INSEE.

D’ailleurs, absolument toutes les prétendantes au titre de Miss France 2019 possèdent au minimum leur baccalauréat. Alors que 29% des femmes de leur âge ne vont pas jusqu’au lycée général ou technique.

Des anciennes Miss en avance sur leur génération

Même constat du côté des anciennes Miss France. Ces onze dernières années, huit gagnantes préparaient une Licence ou un Master. Iris Mittenaere, Miss France en 2016 puis Miss Univers en 2017, était, par exemple, en cinquième année de chirurgie dentaire lors de son sacre. Elle a déclaré à plusieurs reprises dans des interviews vouloir reprendre ses études pour devenir chirurgienne dentaire.

Marine Lorphelin poursuit, elle, ses études de médecine. Elle est actuellement interne des hôpitaux de Paris.

Il faut remonter en 2000 pour trouver une reine de beauté qui n’a aucun diplôme: Sonia Rolland, ancienne Miss Bourgogne, mannequin et actrice. Les Miss élues entre 1998 et 2007 étaient elles aussi légèrement plus instruites que les femmes de leur génération. 40% suivaient une Licence ou un Master, contre 26.6% des Françaises nées la même décennie.