Harry Roselmack s'excuse après avoir attribué à tort une phrase raciste au <em>Parisien</em>

Le journaliste présente ses excuses après avoir attribué à tort au Parisien une phrase raciste lue dans la presse au lendemain de son premier jour au JT de TF1.
Harry Roselmack
Harry Roselmack Charly Triballeau / AFP

Invité mardi 6 novembre de Quotidien à l'occasion de la sortie de son film Fractures, Harry Roselmack est revenu sur son expérience au 20 heures de TF1. Celui qui fut le premier homme noir à présenter ce JT très suivi s'est souvenu de ses débuts difficiles à l'antenne et des critiques qu'il a pu recevoir.

"Le lendemain matin de ma première, j’ai pu lire dans la presse 'Le journal a été présenté dans un français parfait', comme s’il pouvait y avoir des doutes sur ma capacité à parler un bon français", a expliqué le journaliste, précisant que le journal en question était Le Parisien. "Je ne leur en veux pas du tout", a-t-il cependant ajouté.

"Le sans-faute d'Harry Roselmack"

Checknews, le site de fact-checking de Libération, a rapidement mis à mal les déclarations de Harry Roselmack, qui a présenté le JT de 2006 à 2011. Intitulé "Le sans-faute d'Harry Roselmack", l'article du Parisien du 18 juillet 2006 se montre en réalité très élogieux, louant le "professionnalisme" du présentateur.

Sur son compte Twitter, ce dernier a présenté publiquement ses excuses ce mercredi: "En revenant sur les craintes et les attentes qu'ont provoqué mon arrivée au 20 h de TF1, j'ai attribué au Parisien une phrase qui n'y a pas été écrite. Je m'en excuse auprès des confrères de ce journal, surtout ceux qui pourraient subir les conséquences de mon erreur."

La rédaction du Parisien a également répondu à cette accusation. Dans un article intitulé Relisez-nous, Monsieur Roselmack! le quotidien énumère les nombreux articles élogieux qu'il a publiés sur l'animateur, avant et après la diffusion de son premier JT.