Un nouveau festival d'humour en novembre dans le Rhône

Humoristes reconnus et nouveaux talents seront réunis sur scène, du 17 au 19 novembre prochain, pour le festival "Rire Ensemble".

Pixabay

La première édition du festival "Rire ensemble", en novembre à Pierre-Bénite, dans le Rhône, a pour ambition de programmer aussi bien des artistes confirmés de la scène humoristique française que de jeunes talents. "On a veillé à ce qu'il y ait un bel éclectisme car on retrouve parfois les mêmes têtes dans les festivals", souligne l'un des co-directeurs artistiques de "Rire ensemble", Gérard Sibelle, à qui l'on doit d'avoir déniché des humoristes comme Florence Foresti, Régis Mailhot ou encore Elisabeth Buffet.

Le festival, qui se déroulera du 17 au 19 novembre, rendra hommage pour sa soirée d'ouverture aux "grands du rire" avec le duo des Vamps. Le lendemain, la scène de la Maison du peuple de la commune mettra en compétition six jeunes humoristes, trois garçons et trois filles. La soirée sera animée par le gagnant en 2008 de l'émission "La France a un incroyable talent", Anthony Joubert.

Le maire de Pierre-Bénite, Jérôme Moroge, du parti Les Républicains, a tenu à ce que la programmation de "Rire ensemble" soit "populaire mais de qualité" et que sa gestion soit "responsable". Le festival, dont le budget s'élève à 30.000 euros, est financé pour moitié par la municipalité et la Région Auvergne-Rhône-Alpes et pour l'autre moitié par des partenaires privés.

Le public votera pour son talent préféré, qui gagnera la possibilité de jouer son spectacle en juin à Pierre-Bénite dans le cadre de la saison culturelle de la ville. Un jury de professionnels, présidé par les Vamps, décernera pour sa part un prix doté de 500 euros. Parrain de cette première édition, l'imitateur Laurent Gerra sera absent cette année.

Cette soirée sera "un vrai tremplin en démarrage de carrière" pour ces jeunes humoristes, selon la directrice des affaires culturelles de Pierre-Bénite, Magali Dubié, qui dirige également la salle de spectacles de 350 places qui eut son heure de gloire dans les années 1960 et 1970 avec des représentations de Fernand Raynaud et Raymond Devos. Révélation du festival d'Avignon en 2017, Réda Seddiki jouera son spectacle "Deux mètres de liberté" pour la soirée de clôture.