L'actrice Yael Stone (<em>Orange is the new black</em>) accuse Geoffrey Rush de comportement inapproprié

L'acteur oscarisé aurait dansé nu devant elle, utilisé un miroir pour l'observer dans la douche et lui aurait également envoyé des textos érotiques.
Yael Stone, Geoffrey Rush
Yael Stone, Geoffrey Rush AFP - Montage BFMTV.com

L'actrice australienne Yael Stone a accusé de comportement inapproprié son compatriote Geoffrey Rush. L'actrice, l'une des héroïnes de la série à succès Orange is the New Blacka raconté au New York Times que l'acteur avait dansé nu devant elle alors qu'ils travaillaient en Australie sur une production théâtrale du Journal d'un fou en 2010 et 2011. Elle l'accuse également d'avoir utilisé un miroir pour l'observer dans la douche et de lui avoir envoyé des textos érotiques. 

Dans un communiqué publié par le quotidien américain, l'acteur oscarisé déclare que ces accusations "sont incorrectes et ont parfois été retirées complètement de leur contexte".

"Toutefois, il est évident que Yael a été  bouleversée à l'occasion par l'enthousiasme fougueux avec lequel je travaille en général", ajoute-t-il. "Je regrette profondément et sincèrement si je lui ai causé de la souffrance. Cela n'a certainement jamais été mon intention." 

Inciter d'éventuelles victimes à sortir du silence

Dans une interview qui doit être diffusée lundi par le groupe de médias Australian Broadcasting Corporation, l'actrice de 33 ans explique n'avoir pas voulu se plaindre à l'époque pour protéger sa carrière. Si elle n'appréciait pas le comportement de son collègue, elle l'avait rarement admonesté, a-t-elle poursuivi.

"J'étais très inexpérimentée, voilà quelqu'un qui était une star internationale, qui a gagné à peu près tous les prix possibles. J'étais là tout simplement pour le servir, et je pense que j'ai pris ça trop au pied de la lettre".

Celle qui incarne Lorna Morello dans la série carcérale de Netflix ajoute avoir décidé de parler pour inciter d'éventuelles victimes à sortir du silence, quitte à en supporter d'éventuelles conséquences pour sa carrière.

Accusé par une autre actrice

Le New York Times a publié ces accusations dans une tribune sur les difficultés juridiques à parler en Australie dans le cadre de la déferlante mondiale #MeToo contre le harcèlement sexuel.

L'acteur de 67 ans, lauréat d'un Oscar en 1997 pour Shine et d'un Emmy en 2017 pour Genius, a porté plainte pour diffamation contre le Daily Telegraph de Sydney après la publication l'année dernière d'un article sur une plainte faite contre lui auprès de la Sydney Theatre Company lors d'une production du Roi Lear. A l'audience devant la Cour fédérale, l'actrice Eryn Jean Norvill l'a accusé de l'avoir touchée de manière inappropriée et ce "délibérément".