Paris: Lorie de retour sur scène au Trianon

La chanteuse montera sur les planches du Trianon ce samedi à 20 heures.
Lorie Pester
Lorie Pester sort son nouvel album "Les choses de la vie", le 17 novembre 2015 Malte Braun

Lorie Pester se produira sur la scène du Trianon, à Paris, à partir de samedi dans le cadre de sa tournée "des choses à vous dire". L'actrice et chanteuse avait annoncé, en janvier dernier, quitter la série de TF1 Demain nous appartient pendant un an, le temps de se consacrer à d'autres projets, et de retourner sur les planches.

"Quand on a goûté à la scène, aux concerts et à cette relation avec le public. Ca devient vite une drogue!", admet la chanteuse, invitée sur le plateau de BFM Paris. Pour cette nouvelle tournée, la chanteuse a décidé de privilégier des petites salles et d'offrir un show plus confidentiel. Fini les immenses décors et les chorégraphies endiablées qui avaient marqué le début de sa carrière.

Une tournée plus confidentielle

"Je ne suis plus toute jeune", ironise la chanteuse de 36 ans. "J'ai rempli des salles immenses, des stades, des hippodromes. J'ai eu énormément de chance en tant qu'artiste. J'ai toujours rêvé de l'Olympia et du Trianon, mais on me disait non parce que mes décors ne rentreraient pas. Aujourd'hui j'ai envie d'écouter mon coeur et de faire les choses comme j'ai envie de les faire, plus calmement."

"J'ai des choses beaucoup plus personnelles, beaucoup plus intimes à dire. Mes chansons sont moins "positive attitude", je me livre plus. Je raconte mes blessures, mes doutes, mes chagrins et les moments difficiles de ma vie", ajoute Lorie. "A L'Olympia, l'année dernière, j'avais choqué le public en finissant le concert avec "Ta meilleure amie" dans une version revisitée, beaucoup plus calme, plus douce et plus jazzy. Ils ont adoré !"

Un combat contre l'endométriose

Parmi ses combats, la lutte de la chanteuse contre l'endométriose. Depuis plusieurs mois, Lorie multiplie les interviews pour évoquer cette maladie qu'elle a découverte après une grossesse ultra-utérine.

"Je me suis rendue compte que le fait d'en parler, ça me faisait du bien, et que ça pouvait aider", explique t-elle. Et de conclure: "Il y a peut être certaines jeunes filles qui vont aller consulter parce qu'elles en auront entendu parler sur ce plateau ce soir. Les choses bougent."