L'histoire secrète des chansons de Johnny: "Noir c'est noir"

Vous connaissez forcément ces mélodies et peut-être même leurs paroles. Découvrez la genèse des tubes de l'idole des jeunes. Ce vendredi, retour en 1966 avec Noir c'est noir

Sortie en 1966, Noir c'est noir est l'adaptation française de Black is Blacktube du groupe de rock espagnol Los Bravos. 

Comme l'explique Philippe Manœuvre au micro de BFMTV, Johnny Hallyday s'inspire du rhythm'n'blues américain et s'offre les services de sa figure tutélaire, Otis Redding. 

Les deux hommes passent une nuit en studio, pendant laquelle interprète de Sittin on the Dock of the Bay apprend au jeune Johnny Hallyday à placer sa voix comme les soulmen américains. Et si le résultat est si réussi, c'est peut-être que les paroles de Georges Aber collent parfaitement à ce que traverse Johnny à l'époque. 

Alors qu'il sort de studio, il apprend que Sylvie Vartan, qu'il a épousée il y a un an, demande le divorce. En outre, le fisc lui réclame de l'argent. Tant et si bien que quelques jours avant la sortie du 45 tours, Johnny tente de mettre fin à ses jours en avalant des barbituriques. Il devra suivre une cure de sommeil dans une clinique pour se remettre sur pieds.