Après leur séparation, les membres de Sniper s'affrontent sur Instagram

Deux membres fondateurs du groupe de rap ont décidé de régler leurs comptes via les réseaux sociaux, une semaine après l'annulation de leur tournée.
Le clip Empire de Sniper
Le clip Empire de Sniper Capture d'écran YouTube

Leur succès restera gravé dans la roche, leurs embrouilles sur Instagram. Blacko et Tunisiano, deux des membres du groupe Sniper ont décidé de s'expliquer en public, une semaine après l'annonce de la séparation du groupe.

Sur Instagram, Blacko a d'abord posté une citation en image: "Prendre soin de soi n'est pas égoïste, vous ne pouvez pas servir un verre à autrui si votre carafe est vide". La publication est accompagnée d'un court message.

"Il y a ceux qui comprennent et il y'a les autres", écrit le rappeur, qui ajoute plus loin: " Tout le monde est libre de changer et de juger ce qui est bon ou mauvais pour soi".

Dans une autre publication, il avait regretté que "les relations business passent avant les convictions du groupe", en réponse à des internautes qui lui demandaient pourquoi il avait quitté le groupe. Et d'expliquer: "être dans le sillage de Vald me fout la gerbe". L'auteur de Désaccordé, Iencli ou encore Bonjour est en effet signé sur le label de Tunisiano, autre membre fondateur de Sniper.

Deuxième séparation

Ce dernier lui a donc répondu, toujours sur Instagram. "Je voulais rester silencieux pourtant, car contrairement à toi, j'aime pas laver mon linge sale en public, mais hors de question que tu nous salisses comme tu l'as fait à la première séparation", précise le rappeur. 

Voir cette publication sur Instagram

♂️♂️♂️

Une publication partagée par tunisianofficiel (@tunisianofficiel) le

"Moi tout ce que je comprends dans tout ça, c'est que d'une façon ou d'une autre, tu aurais trouvé le prétexte pour tout gâcher ou arrêter car t'es autodestructeur malheureusement et tu ne t'en rends pas même pas compte. Bizarrement quand on arrive à avoir un problème avec tous les gens avec qui on a bossé (…)  c'est que parfois le problème c'est soi-même!", continue Tunisiano.

Dans un long écrit à la première personne, comme s'il s'agissait de Blacko, il lui reproche de ne pas être en accord avec les convictions qu'il affiche et d'avoir profité du groupe pour soigner ses finances.

"J'ai tellement de valeurs et de principes que je suis obligé d'arrêter car ce rap (qui m'a fait manger depuis le début) ne me va plus à moi, je suis un vrai chanteur et je retourne dans le reggae… (pourtant quand j'étais en chien ça m'a pas dérangé de revenir dans ce rap", écrit-il. 

"Fais preuve d'humilité un petit peu et prends au moins la peine de t'excuser auprès des gens qui nous ont toujours soutenu. Nous on l'a fait alors que ce communiqué à la base c'était à toi de le faire, c'est le monde à l'envers", conclut Tunisiano.