Voici l'homme responsable des pires blockbusters de ces dernières années

CHARLEY GALLAY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Akiva Goldsman est un scénariste et producteur américain. Il est responsable, notamment, d'un Batman et Robin de triste mémoire.

Le nom d'Akiva Goldsman ne vous dit sans doute rien. Akiva Goldsman écrit et produit depuis une vingtaine d'années des films à grand spectacle, des blockbusters. C'est notamment grâce à lui que sont sortis Batman et Robin de Joel Schumacher, Da Vinci Code de Ron Howard, Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur de Guy Ritchie et Transformers: The Last Knight de Michael Bay. Autant de films considérés par les critiques comme par les spectateurs comme des navets. 

Le 9 août est sortie aux Etats-Unis sa dernière production, dont il a également écrit le scénario: La Tour sombre, une adaptation décriée de Stephen King avec Idris Elba et Matthew McConaughey. Le film n'a pas eu le succès escompté. A l'occasion de cette sortie, le site The AV Club est revenu avec une plume assassine sur la carrière de cette figure hollywoodienne. 

"Son travail est paresseux, manque d'inspiration ou juste mauvais", lance le journaliste Alex McLevy. "Et pourtant, il continue d'être associé à des projets, de toucher des chèques et de travailler des heures pour offrir des productions hollywoodiennes complètement bâclées. Il existe un nom pour ce type de personne: un escroc".

Goldsman a remporté en 2002 l'Oscar du meilleur scénario

Le journaliste poursuit: "Les films sur lesquels [Goldsman] a travaillé partagent tous le même désintérêt pour le développement des personnages et l'écriture d'un scénario. Il s'empare de n'importe quel genre ou histoire et y ajoute les thèmes et les intrigues les plus réductrices et les moins intéressantes". Alex McLevy compare ensuite Goldsman à un "oncle qui a perdu ses papilles gustatives à force de fumer": "il sale trop ses plats, ce qui les rend aussi étranges que mauvais". 

Goldsman a pourtant remporté en 2002 l'Oscar du meilleur scénario pour Un homme d'exception de Ron Howard. Depuis, il n'a jamais écrit de scénario seul, à part Un amour d'hiver (2014) avec Colin Farrell et Will Smith. Un film si mauvais, affirme The AV Club, "qu'il donne envie aux autres films de l'enfermer dans un casier et de lui voler son argent".

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter