Qui est Thanos, le grand méchant d'Avengers: Infinity War?

Charismatique méchant des comics Marvel, Thanos est incarné par Josh Brolin dans Avengers Infinity War, au cinéma ce mercredi 25 avril.
Thanos (Josh Brolin)
Thanos (Josh Brolin) Marvel - Disney

Depuis 2012 et la scène post-générique d'Avengers de Josh Whedon, on l'attendait de pied ferme. Thanos, le titan fou, est enfin au centre d'Avengers Infinity War, le nouveau blockbuster des studios Marvel. 

Incarné par Damion Poitier dans Avengers et depuis par Josh Brolin, le super-méchant est à la recherche des six pierres d'infinité, qui lui permettront de contrôler le Temps, l'Espace, la Réalité, l’Âme, l'Esprit et le Pouvoir. Face à lui, ni Captain America, ni Black Panther, ni Iron Man ne font le poids. Colosse à la peau violette, Thanos massacre des populations pour sauver des planètes.

Josh Brolin, connu pour ses rôles dans Les Goonies et No Country for Old Men, a raconté au site Collider qu'il avait adoré interpréter méchant surpuissant rêvant de détruire la moitié de la galaxie. "J’ai passé un bon moment. Je me suis vraiment éclaté à jouer Thanos. Ça a été un des boulots les plus marrants de ma vie".

Thanos
Thanos dans Avengers (Damion Poitier), Les Gardiens de la Galaxie, Avengers : L'Ère d'Ultron et Avengers: Infinity War (Josh Brolin). Marvel

Thanos, un Arnold Schwarzenegger décérébré?

Apparu en février 1973 sous la plume du scénariste et dessinateur Jim Starlin, Thanos est considéré comme l'un des méchants les plus marquants de l'univers Marvel, avec Magnéto (X-Men), Docteur Fatalis et Galactus (Les Quatre Fantastiques). Fan de Jack Kirby, Jim Starlin s'est inspiré de Darkseid, un méchant imaginé par le co-créateur de Captain America pour sa série The New Gods.

Colosse tyrannique, Darkseid recherche l'Anti-Vie. Thanos, quant à lui, est fou amoureux de la Mort. Pour elle, même si elle l'ignore royalement, il ferait n'importe quoi. Y compris tuer la moitié de la galaxie. Thanos est pourtant loin d'être un Arnold Schwarzenegger décérébré. C'est une figure romantique, qui agit de manière excessive par amour. Cette idée, au cœur du récit culte The Infinity Gauntlet, se retrouve également dans Avengers Infinity War, mais traitée différemment.

Dans les années 1970, Thanos apparaît dans des histoires d'Iron Man et de Warlock, un humanoïde artificiel ressemblant à Jésus Christ. Ce dernier tire son pouvoir du Joyau de l'Âme, qui orne son front. Jim Starlin, en récupérant la série de ce personnage, explique que cette pierre compte parmi un ensemble qui permet de décrocher le pouvoir absolu. C'est ainsi que naissent les pierres d'infinité, que Thanos cherche à posséder.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Un être aux multiples facettes

Après quelques apparitions dans les années 1970, Thanos disparaît. "Certes, on l'aperçoit de temps en temps dans des souvenirs ou flash-backs, mais seulement dans des parties négligeables des récits", précise Mattia Dal Como dans l'anthologie Je suis Thanos (Marvel/Panini). En février 1990, dans Silver Surfer 34, Thanos fait un retour tonitruant grâce à son créateur Jim Starlin. Il menace même de voler la vedette au surfeur d'argent... 

Dans cette série, Thanos change d'aspect physique et s'impose comme le colosse que l'on connaît aujourd'hui. Le récit écrit par Jim Starlin pose alors les jalons de ce qui deviendra en 1991 The Infinity Gauntlet, où Thanos, qui détient toutes les pierres d'infinité, affronte le gotha des super-héros Marvel. Pour réaliser Avengers Infinity War, les frères Russo se sont directement inspirés de cette histoire.

Ce crossover mythique dessiné par George Pérez et Ron Lim a rencontré un grand succès lors de sa sortie et a connu deux suites: The Infinity War (1992) et The Infinity Crusade (1993). Après ces récits fondateurs, Thanos a évolué, note Christian Grasse dans Je suis Thanos: "De super-criminel classique et dimensionnel, [Jim Starlin] en fait un être aux multiples facettes, capables de s'allier avec des héros qui ont par le passé tenté de l'éliminer". Une facette du personnage que le cinéma n'a pas encore exploitée. 

Je suis Thanos, Collectif, Marvel/Panini, 320 pages, 25 euros.

The Infinity Gauntlet de Jim Starlin (scénario) et George Pérez et Ron Lim (dessin), Marvel/Panini, 272 pages, 25 euros.

Thanos: Le Samaritain de Jim Starlin (scénario) et Keith Giffen et Ron Lim (dessin), Marvel/Panini, 288 pages, 30 euros.

Thanos
Couvertures des livres sur Thanos Marvel/Panini
Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable