Jason Momoa retarde le tournage d'<em>Aquaman</em> <em>2 </em>pour protéger une terre sacrée à Hawaï

L'acteur s'est rendu à Hawaï pour protéger une terre sacrée menacée par la construction d'un télescope.
Jason Momoa en février 2019 -
Jason Momoa en février 2019 - Chris Delmas - AFP

Le tournage d'Aquaman 2, la suite du blockbuster à succès de James Wan, a été un peu de retard. La star du film, Jason Momoa, est en effet occupé par son engagement politique. L'acteur s'est rendu à Hawaï pour protéger la montagne Mauna Kea, une terre sacrée menacée par la construction d'un télescope.

"Désolé Warner Bros, mais nous ne pouvons pas filmer Aquaman 2, car Jason a été renversé par un bulldozer en tentant d'empêcher la profanation de sa terre natale", a écrit la star sur Instagram, avant d'ajouter à l'attention du chantier: "Cela n'arrivera pas. Nous n'allons plus vous laisser faire ça. Trop c'est trop. Allez ailleurs. Partagez ce message. Voici à quoi ressemble la construction d'un télescope. Le TMT occupera quatre fois plus de place sur ces terres préservées. Nous devons protéger nos montagnes sacrées des profanations."

L'acteur, qui a publié sur son compte Instagram plusieurs photos de sa mobilisation, a également indiqué qu'il voulait "réunir les kanaka (originaires des îles Pacifique, NDLR) et les hawaïens pour protéger non seulement le Mauna, mais aussi notre manière de vivre et les ressources d'Hawaï".

Dwayne Johnson aussi mobilisé

Si ce "mouvement a réussi à unir tous les aspects de la culture hawaïenne", Jason Momoa demande à ses abonnés de parler de son engagement pour promouvoir la conservation de sa culture. 

Cette prise de position de l'action rejoint celle de Dwayne Johnson, qui s'est lui aussi mobilisé contre le télescope. Le 24 juillet dernier, l'acteur s'est ainsi rendu à la montagne sacrée Mauna Kea pour protester contre le projet de construction d'un télescope sur cette terre où les Hawaïens ont l'habitude d'enterrer le cordon ombilical des nouveaux-nés.

"Ce que j’ai réalisé aujourd’hui, c’est que le problème est plus grand que ce télescope. C’est toute l’humanité, la culture. C’est notre peuple, le peuple polynésien, qui est prêt à mourir ici pour protéger cette terre... Cette terre très sacrée qu’ils croient si puissante", a-t-il déclaré ce jour-là, selon La Première. Des propos réitérés quelques jours plus tard sur le plateau du Tonight Show de Jimmy Fallon.