5 choses à surveiller pendant la cérémonie des Golden Globes

Des films qui effectuent un tour de chauffe avant les Oscars, aux séries télé, en passant par la présentation assurée par Sandra Oh et Andy Samberg, voici ce qu'il faudra suivre ce dimanche soir lors de la cérémonie des Golden Globes.
Sandra Oh et Andy Samberg vont présenter les Golden Globes
Sandra Oh et Andy Samberg vont présenter les Golden Globes AFP

Qui décrochera une statuette dorée? Des millions de téléspectateurs suivront ce dimanche la soirée des Golden Globes, l'une des cérémonies les plus fastueuses de la saison des prix de Hollywood, qui aide certains films ou acteurs à se frayer un chemin jusqu'aux Oscars. Voici les principaux points à surveiller.

1 - L'éventuelle consécration de Lady Gaga 

La cérémonie pourrait sceller le destin du film A Star Is Born, énième remake d'un succès populaire de 1937, qui est en lice dans cinq catégories aux Golden Globes, dont celle du "meilleur film dramatique" et de la meilleure actrice pour Lady Gaga.

La chanteuse a même une chance de repartir avec deux récompenses. Elle est aussi sélectionnée pour la meilleure chanson avec Shallow, le tube qu'elle interprète avec son partenaire Bradley Cooper, également réalisateur du film.

En cas de victoire aux Golden Globes, A Star Is Born mettrait sur orbite l'étoile pop pour faire une entrée dans la galaxie des Oscars, dont les nominations seront annoncées le 22 janvier prochain.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

2 - Vice survivra-t-il à ses critiques mitigées?

Vice, portrait au vitriol du vice-président américain Dick Cheney brossé par le réalisateur Adam McKay, est arrivé en tête des nominations, avec six sélections. Mais depuis sa sortie dans les salles, le 25 décembre, les critiques sont plus que mitigées. Vont-elles lui nuire pour les Golden Globes, qui sont décernés non pas par des professionnels du cinéma mais par la petite centaine de membres de l'Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA)?

La performance scénique du Gallois Christian Bale, méconnaissable en Dick Cheney, fait l'unanimité mais beaucoup reprochent au film lui-même de rester à la surface du personnage ou pire, de verser dans la caricature.

Le film, qui traite de sujets lourds et parfois tragiques sur un ton burlesque, est présent dans la catégorie des "comédies" où il affronte des poids lourds tels que La Favorite et son trio d'actrices en vue, la comédie engagée Green Book servie par Viggo Mortensen et Mahershala Ali, et le très attendu Retour de Mary Poppins. Et la plupart des experts ou sites de pronostics donnent Vice perdant...

3 - Roma, tour de chauffe avant les Oscars?

Roma, le film d'Alfonso Cuaron qui dépeint son enfance dans un quartier de Mexico, a été tourné en espagnol, et ne peut donc concourir dans la catégorie du "meilleur film dramatique". Beaucoup pensent qu'il obtiendra le Golden Globe du "meilleur film étranger" et que le cinéaste mexicain, oscarisé pour Gravity en 2014, décrochera la récompense du "meilleur réalisateur". Dans un tel cas de figure, Roma aura mis toutes les chances de son côté pour obtenir un Oscar le 24 février.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

4 - Les séries, entre nouveautés et déjà vu

Les Golden Globes récompensent aussi le petit écran, avec un étrange mélange de nouveautés et de déjà vu. Un peu joker, en offrant une séance de rattrapage pour les séries diffusées trop tard pour concourir aux Emmy Awards. Un peu atout aussi, puisqu'ils permettent à d'autres, déjà primées, de capitaliser sur leur succès.

Pour compliquer encore la donne, le jury des Golden Globes a souvent surpris en choisissant de récompenser des outsiders. C'est ainsi que s'affronteront dimanche The Marvelous Mrs. Maisel, qui a triomphé aux Emmys et dont Amazon a déjà mis en ligne la deuxième saison, et les toutes fraîches Homecoming, avec Julia Roberts, et La Méthode Kominsky, la série Netflix avec Michael Douglas.

5 - Sandra Oh et Andy Samberg, duo comique pour sauver les audiences en baisse

Sandra Oh et Andy Samberg
Sandra Oh et Andy Samberg Robyn Beck / AFP

Les présentateurs de la soirée de gala, les comédiens Sandra Oh (Grey's Anatomy, Killing Eve) et Andy Samberg (Brooklyn Nine-Nine), parviendront-ils à assurer le spectacle et à sauver un format télévisuel sur le déclin? Duo aux qualités comiques éprouvées, ils ont promis une soirée plus riche en gags qu'en discours militants, comme ceux qui avaient émaillé la précédente édition, en pleine tourmente de l'affaire Weinstein.

Mais à l'ère des réseaux sociaux, les interminables cérémonies (trois heures, entrecoupées de fastidieuses publicités) sont de moins en moins populaires. De nombreux fans se contentent de consulter palmarès et morceaux choisis sur internet.

L'édition 2018 des Golden Globes n'avait été suivie que par 19 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis. Et en septembre, la soirée des Emmy Awards a fait un flop, n'attirant que 10.2 millions de personnes, la plus faible audience de son histoire.