Mal-aimée en France, la série Marseille est adulée en Russie

La série politique avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel a été renouvelée pour une seconde saison par Netflix. Malgré des critiques catastrophiques en France, elle semble avoir séduit au Brésil et en Russie, la seconde patrie de l’acteur des Valseuses.
Benoît Magimel et Gérard Depardieu dans Marseille © Netflix / David Koskas

La nouvelle est tombée. La série de Netflix Marseille a été renouvelée pour une deuxième saison, a révélé lundi 6 juin Télé-Loisirs. Raillée par la critique et les internautes pour ses dialogues improbables et ses rebondissements dignes de Plus belle la vie, la série politique de Dan Franck avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel n’avait pourtant pas rencontré le succès lors de sa diffusion sur TF1 jeudi 12 mai. Les deux premiers épisodes de l’affrontement entre Robert Taro (Depardieu) et Lucas Barrès (Magimel) pour la mairie de Marseille avait alors séduit en moyenne 4,4 millions de téléspectateurs, soit 19.8% de part d’audience.

La série a reçu un meilleur accueil au Brésil et en Russie. Les critiques de ces deux pays ont semble-t-il été moins exigeants que leurs confrères français. Pour le blog séries du journal brésilien Estadao, Marseille est tout simplement "la meilleure production Netflix depuis la sortie de la troisième saison de House of Cards". L’article loue aussi la véracité des dialogues de la série de Dan Franck. Le site russe Shkolazhizni estime quant à lui que Marseille est "une série intéressante et excitante sur le monde de la politique" et la conseille à "ceux qui aiment les histoires dans l'esprit de House of Cards". La version russe de GQ juge la fin de la première saison "spectaculaire" et attend avec impatience la suite.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

"La pièce maîtresse de la série est Gérard Depardieu"

Gérard Depardieu, devenu citoyen russe en 2013, remporte logiquement les suffrages des journaux russes. "La pièce maîtresse de la série est Gérard Depardieu, dans le rôle du maire de la ville. Je le trouve très organique et très authentique dans ce rôle", indique la journaliste de Shkolazhizni.

Même les critiques les plus hostiles parviennent à trouver des circonstances atténuantes à la série. Le site russe Meownauts, qui lui accorde la note de 4 sur 10, n’est pas insensible au charme de la cité phocéenne et semble apprécier Marseille uniquement parce qu’elle lui rappelle la tétralogie Taxi de Luc Besson. Les journalistes brésiliens semblent également partager cet avis. Le Correio Braziliense affirme ainsi que "malgré ses faux pas, Marseille est une série agréable - à la fois pour son propos et le paysage magnifique de la ville française".