VIDÉO. Dans le casque d'un CRS place de l'Etoile

Ces nouvelles images des affontements de la place de l'Etoile donnent une idée de la violence des heurts.
Des policiers protègent la tombe du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe alors que des gilets jaunes manifestent à proximité, le 1er décembre 2018 afp.com/Lucas BARIOULET

Les affrontements de samedi ont été violents entre gilets jaunes et policiers. Le tout a été largement illustré par les vidéos et photos des événements. Ce lundi, BFMTV a révélé une nouvelle vidéo, qui provient de la caméra embarquée dans le casque de l'un des CRS présents place de l'Etoile, à Paris.

Ces images, impressionnantes, sont donc au coeur des événements, au moment d'une charge des forces de l'ordre vers des gilets jaunes en train de taguer l'Arc de Triomphe. Les premiers se retrouvent alors sous le feu nourri des pavés lancés par les manifestants. Les CRS doivent alors sortir leurs boucliers.

Les manifestations de samedi ont fait de nombreux blessés, y compris parmi les forces de l'ordre. Un policier a failli être lynché place de l'Etoile.

"Urgence" pour les forces de l'ordre

Les sept syndicats représentatifs de la police nationale demandent ce lundi à être reçus par le président de la République. Sans pour l'heure avoir adopté une démarche unitaire, ils veulent exposer la "gravité de la situation" et demandent que la stratégie d'ordre public soit adaptée en cas de nouvelle mobilisation, ont expliqué leurs secrétaires généraux.

"On est dans l'urgence", a déclaré David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN). Les représentants de ces organisations syndicales soulignent le niveau "d'épuisement" des forces de l'ordre et la "violence" à laquelle elles ont été confrontées lors des débordements à Paris et ailleurs en France : lors de la manifestation de samedi à Toulouse, sur les 57 blessés, 48 sont des policiers.