"Une trentaine de jihadistes vont sortir de prison" en 2019

La ministre de la Justice a annoncé sur l'antenne de RTL qu'une trentaine de jihadistes - qui ont purgé leur peine de prison - vont sortir de prison en 2019.

 "Une trentaine de jihadistes vont sortir de prison" en 2019
La ministre de la Justice a annoncé sur l'antenne de RTL qu'une trentaine de jihadistes qui ont purgé leur peine de prison vont sortir de prison en 2019. BFMTV

Interrogée ce 31 janvier au micro de RTL, la ministre de la Justice a estimé qu'une "trentaine" de détenus radicalisés devraient sortir des prisons françaises cette année. Un chiffre qu'elle a tenu à rectifier, "un député parlait d'une centaine, ce n'est pas le cas".

À leur sortie du centre pénitentiaire, ces individus ne seront pas livrés à eux-mêmes, comme l'affirme la garde des Sceaux, "lorsque nous sommes face à des détenus de ce type, il y a une évaluation de leur dangerosité, il y a un placement dans un quartier étanche".

"Il y a évidemment un suivi extrêmement strict par les services de renseignement territoriaux", a rappelé Nicole Belloubet. 


Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Durant cet entretien, Nicole Belloubet est également revenue sur le retour des jihadistes français détenus par les Kurdes en Syrie. Elle affirme qu'il s'agit "principalement d'enfants".

En revenant sur le territoire, ils seront présentés "à des juges" et il va falloir trouver "une solution de prise en compte, par le biais de mesures d'assistance éducative".

Pour les enfants accompagnés de leur mère ou de leur père en Syrie, la question est plus épineuse. "Il y a des chiffres qui ne sont pas stabilisés, parce que nous ne sommes pas exactement en mesure de savoir combien il y a de Français dans tous les camps. Nous ne pouvons les situer", a-t-elle expliqué.