Une policière blesse par balle un conducteur qui l'avait percutée

AFP

L'adjointe de sécurité, légèrement blessée à la hanche, a été hospitalisée, tout comme le conducteur, touché par un tir à l'épaule et au bras. Leurs jours ne sont pas en danger.

Une policière a blessé par balle un homme de 19 ans qui conduisait sans permis et venait de la percuter, alors qu'elle voulait le contrôler samedi 10 mars à Argenteuil (Val-d'Oise). Cette version est contestée par l'avocat du conducteur. Cette adjointe de sécurité (ADS), âgée de 29 ans et légèrement blessée à la hanche, a été hospitalisée, tout comme le conducteur, touché par un tir à l'épaule et au bras et dont les jours ne sont pas en danger, a précisé à l'AFP le parquet de Pontoise.

Les faits se sont déroulés peu avant 15h: un équipage de policiers tente de contrôler un véhicule avec quatre personnes à bord, qui refuse de s'arrêter, a détaillé une source policière. Les policiers le retrouvent peu après, "bloqué dans le trafic dans une petite rue" du centre-ville d'Argenteuil, a poursuivi cette source.  

Un agent arrive à pied au niveau du conducteur, lui "intime l'ordre de s'immobiliser et d'ouvrir la porte ou la fenêtre". "Devant son refus, il brise la vitre pour éventuellement le bloquer et éviter qu'il ne s'échappe", mais le conducteur redémarre et heurte l'adjointe de sécurité positionnée à l'avant du véhicule. "Projetée" sur le côté, cette dernière fait alors feu à une reprise, le touchant au bras et à l'épaule, selon cette source.

Des témoins non entendus par les policiers

Cette version des faits a été contestée par Ouadie Elhamamouchi, l'avocat du conducteur, qui s'appuie sur le récit de témoins qui n'ont pas été entendus par les policiers. Selon ces témoins, "la voiture était immobilisée, un policier a brisé la vitre et un policier a tiré sans sommation", a-t-il dit. Mais selon la source policière, l'intégrité physique de l'ADS étant menacée, il s'agissait d'une situation de "légitime défense classique". 

Le conducteur n'avait plus de permis depuis janvier. En l'état des investigations, "tout laisse à penser que c'est le défaut de permis qui a motivé le refus d'obtempérer", a précisé la source policière. Un des passagers a été interpellé, deux autres ont pris la fuite. Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête, confiée au commissariat local, pour tentative d'homicide sur un policier et refus d'obtempérer.