Un soda par jour, c’est déjà un de trop

Une étude de l’Inserm, révélée par Le Parisien mardi 9 juillet 2019, démontre que boire ne serait-ce que 33cl, soit une canette, de soda au quotidien est néfaste pour le foie.

Un soda par jour, c’est déjà un de trop
Une étude de l’Inserm, révélée par Le Parisien mardi 9 juillet 2019, démontre que boire ne serait-ce que 33cl, soit une canette, de soda au quotidien est néfaste pour le foie. RMC

On le sait, les boissons gazeuses sont mauvaises pour la santé. On a vu ces images qui montrent les piles de morceaux de sucre contenues dans une seule canette. On les a bien identifiées parmi les causes de l’obésité, du diabète ou encore des maladies cardiaques. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elles peuvent être à l’origine de la maladie dite de NASH, cette inflammation du foie provoquée par une alimentation trop grasse ou trop sucrée, surnommée d’ailleurs la maladie du soda. Et ce qui est particulièrement inquiétant, comme le révèle pour la première fois une étude de l’Inserm rapportée par Le Parisien, c’est qu’il en faut très peu pour nuire à notre organisme. 

"Désormais, on sait qu’une consommation de 33 centilitres par jour met en danger le foie", indique ainsi, selon le quotidien, Lawrence Serfaty, chef du service hépatologie du CHU de Strasbourg. "Avant, nous n’avions que des estimations", précise celui qui co-organise le congrès NASH, qui se déroulera les 11 et 12 juillet prochains dans la capitale. La maladie, dont a notamment été atteint le célèbre chroniqueur sportif Pierre Ménès, affecte pas moins d’1 Français sur 5 d’après l’étude menée par les chercheurs, soit près de 7,8 millions de citoyens dans l’Hexagone.

"La prochaine épidémie mondiale"

"Deux fois plus fréquente chez l’homme (25,8%) que chez la femme (11,4%)", souligne-t-elle, "elle augmente avec l’âge". Et "la NASH concerne 79,1% des obèses et 62,4% des diabétiques", poursuit le document. Interrogé par Franceinfo, le Professeur Serfaty signale par ailleurs que ses patients viennent parfois le voir "à un stade avancé de la maladie, à un stade de cirrhose ou de cancer du foie" alors qu’ils "ne boivent pas d’alcool". Et de constater : "On se rend compte que chez eux la consommation de soda est importante." Pour lutter contre ce qui est en outre jugé comme étant "la prochaine épidémie mondiale" par les chercheurs, le conseil du médecin est simple : éliminez les boissons gazeuses sucrées de votre régime.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable