Topless et naturisme: à la plage, près d'une Française sur trois enlève le haut

Une étude menée par l'institut de sondage Ifop montre que les Françaises sont assez nombreuses à faire tomber le haut à la plage. 

Wikimedia Commons illustration

Le très sérieux institut de sondage Ifop a livré les résultats de son non-moins sérieux "Observatoire mondial de la nudité" cette semaine. Cette enquête très détaillée pour Plaisx s'intéresse notamment au comportement des femmes à la plage, et a, pour en savoir plus, interrogé plus de 8.000 personnes représentatives de la population de plusieurs pays.

On peut ainsi voir qu'en France près d'une femme sur trois de plus de 18 ans pratique le "topless" à la plage. Plus précisément, 29% d'entre elles ont répondu oui à la question: "Vous arrive-t-il de vous mettre seins nus à la plage". Comparé aux autres pays, on peut voir que la France se situe au-dessus de la moyenne, les championnes du monde étant les Espagnoles qui seraient presque 1 sur 2 à faire tomber le haut (49%), devant les Allemandes (41%) et les Hollandaises (35%).

Les Nord-Américaines (Canada + USA) seraient les plus pudiques et ne seraient que 11% à enlever leur haut de maillot.

Capture IFOP

L'Ifop essaye de déterminer s'il y a, chez les Françaises, un éventuel "retour de la pudeur" car il y aurait de moins en moins de femmes enclines à pratiquer le topless. A l'appui, l'Ifop cite les résultats d'une étude de 1984 assurant que 43 % des Françaises (de moins de 50 ans cette fois-ci) auraient déjà pratiqué le topless à cette époque contre 28% en 2009 et 22% en 2017. Des résultats à "interpréter avec prudence" selon l'institut, mais qui pourraient être représentatifs d'une certaine tendance.

Concernant le naturisme, il y aurait tout de même une Française sur dix (9%) à qui il serait déjà arrivé d'être "totalement nue sur une plage ou dans un camp naturiste". Ce qui se situe dans la moyenne mondiale (10%). Là encore, les Espagnoles remportent la palme avec une femme sur quatre qui s'adonnerait à la pratique (25%) selon cette étude.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter