Reims: il découvre une cambrioleuse en petite tenue dans son lit

La cambrioleuse avait déposé ses affaires dans le bac à linge de sa victime avant de se glisser sous les draps.

Pixabay

Un Rémois a eu la désagréable surprise de découvrir une inconnue à moitié nue endormie dans son lit jeudi 5 octobre, raconte le quotidien local L’Union.

Ce soir-là, cet habitant de la rue de l'Atteignant à Reims regagne son domicile vers 19h30. Mais il remarque rapidement que sa véranda et une porte-fenêtre de sa maison ont été forcées. Il pense alors à un cambriolage et ne tarde pas à découvrir l’auteure de l’effraction endormie dans son lit.

La femme en question est en petite tenue, simplement vêtue du peignoir de sa victime. Elle s’est délestée de ses vêtements qu’elle a soigneusement déposés dans le bac à linge.

Elle s’énerve et crache sur un policier

Une fois réveillée, la cambrioleuse ne cherche pas à fuir et s’adresse à l’homme dans une langue, a priori du slave, qu’il ne comprend pas. Son attitude étrange laisse penser qu’elle a bu. Avant de se glisser sous les draps, elle se serait emparée de la carte bancaire de sa victime, que les policiers vont retrouver plus tard dans son sac à main.

L’interpellation de la fauteuse de troubles se passe mal. Elle s’énerve et crache même au visage de l’un des agents. Rhabillée, la femme est transportée au commissariat où elle va passer le reste de la nuit dans des conditions bien moins confortables.

Elle a été remise en liberté samedi. Inconnue des services de police, elle n’a pas de domicile connu et un doute subsiste encore sur sa nationalité, peut-être hongroise.

Un test d’alcoolémie pratiqué lors de son arrivée au commissariat n’a rien donné. Son comportement serait vraisemblablement lié à des troubles mentaux.