Pouvoir d'achat: la CGT appelle à manifester le 14 décembre

Le syndicat dit "partager" la "colère grandissante" et appelle à une "grande journée d'action".
La CGT de Philippe Martinez veut-elle surfer sur la colère des gilets jaunes ? afp.com/Thomas SAMSON

Vers un rapprochement avec les gilets jaunes ? La CGT a appelé ce lundi dans un communiqué à une "grande journée d'actions" le 14 décembre pour une augmentation "immédiate" des salaires, pensions, et de la protection sociale. "L'absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d'ouvrir de véritables négociations, génèrent une légitime colère dans la population", écrit le syndicat, en référence au mouvement qui secoue la France, dont il assure "partager" la "colère".

La date du 14 décembre coïncide peu ou prou à la date à laquelle doit être prise officiellement la décision sur le Smic, même si le Premier ministre Edouard Philippe a écarté la semaine dernière l'idée d'un éventuel "coup de pouce", se contentant de la revalorisation automatique pour la septième année consécutive.

Manifestation dans le calme samedi

Samedi, plusieurs milliers de manifestants - 15 000 selon les organisateurs, 2100 selon la police - ont défilé dans le calme à Paris à l'appel de la CGT, pour réclamer un infléchissement de la politique du gouvernement et soutenir les chômeurs. Ils ont défilé sans incident et entourés d'un imposant service d'ordre de la CGT. Parmi eux, beaucoup de gilets rouges de la CGT mais aussi quelques "gilets jaunes", dont la manifestation avait lieu en même temps sur les Champs-Élysées, sur fond de violences et d'affrontements avec les forces de l'ordre.

La CGT avait lancé son appel le 20 novembre, trois jours après la première journée de mobilisation des "gilets jaunes" avec laquelle elle a marqué au début ses distances, avant d'esquisser un appel à la convergence des luttes.