Le taux de suicide toujours trop élevé en France

Ce mardi 5 février est dédié à la prévention contre le suicide. À cette occasion, une étude de Santé publique France révèle des chiffres plutôt inquiétants.

Plus de 7 % des Français âgés de 18 à 75 ans ont déjà tenté de se suicider
Ce mardi 5 février est dédié à la prévention du suicide. RMC

Les chiffres sur le suicide en France ne sont pas bons. L’Hexagone présente l'un des taux les plus élevés d’Europe, avec près de 9 000 suicides par an.

Plus de 7% des adultes en France ont tenté de se suicider au cours de leur vie, selon des chiffres dévoilés par Santé publique France. Près d'une personne sur 20 a pensé passer à l'acte au cours des 12 derniers mois, révèle le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire.

Globalement, il y a plus de tentatives de suicide chez les femmes (9,9% d'entre elles disent être passées à l'acte) que chez les hommes (4,4%). Pourtant, il y a plus d'hommes que de femmes qui meurent après un suicide.

"L'un des facteurs explicatifs serait l'utilisation de moyens plus létaux chez les hommes (armes à feu, pendaison) entraînant, malgré un plus faible nombre de tentatives, davantage de décès que chez les femmes", relèvent les auteurs du BEH portant sur l'année 2017.

Les raisons de ces taux de suicides élevés

Chez les adolescentes, les chiffres sont aussi inquiétants. Santé Publique France recense quatre tentatives pour 1 000 jeunes filles de 15 à 19 ans. Les hommes de plus de 50 ans sont aussi touchés. Dans cette catégorie d'âge, les tentatives ont augmenté en dix ans.

Selon le baromètre de Santé Publique France, pour lequel 25 000 personnes ont été interrogées, "4,7% des 18–75 ans (ont) déclaré avoir pensé à se suicider au cours des 12 derniers mois, 7,2% (ont) tenté de se suicider au cours de leur vie et 0,39% au cours de l’année." Les facteurs les plus couramment associés aux comportements suicidaires sont "les situations financières difficiles, le fait d'être célibataire, divorcé ou veuf, l'inactivité professionnelle ainsi que les événements traumatisants (décès ou maladie d'un proche, notamment pendant l'enfance ou l'adolescence, climat de violence familiale et, surtout, le fait d'avoir subi des violences sexuelles)." 

Selon des chiffres publiés l'an dernier par l'Observatoire national du suicide, le suicide a été la cause de 8.885 morts en 2014, dont 6.6641 hommes et 2.224 femmes en France métropolitaine. Afin de sensibiliser et d'informer contre le suicide, plusieurs associations d'écoute existent pour lutter, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-contre.

Si vous êtes en situation de détresse, n'hésitez pas à contacter SOS Amitié (tous les appels sont anonymes) au 01 42 96 26 26 (Ile-de-France). Tous les numéros sont disponibles sur leur site internet : www.sos-amitie.org

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable