Pau: prison avec sursis pour avoir tenté d’empoisonner le chien de son voisin

Un homme a été condamné à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Pau ce mardi pour avoir tenté d'empoisonner le chien de son voisin.

Pixabay

Un conflit de voisinage a failli tuer un chien. Le tribunal correctionnel de Pau, dans les Pyrénées Atlantiques, a condamné mardi un homme accusé d’avoir tenté d’empoisonner le chien de son voisin, rapporte France Bleu.

Les faits, qui remontent au mois d’avril 2017, ne sont en réalité qu’un énième épisode dans la guerre de voisinage opposant deux habitants d’Asasp-Arros. Après trois ans d’accrochages réguliers, d’insultes et de provocations, le voisin menaçant s’en est finalement pris à l’animal de compagnie de son rival, un homme âgé d’une cinquantaine d’années, présent lors de l’audience.

De l’insecticide sur les aliments

Le jour du méfait, le prévenu a été aperçu par des témoins en train de jeter un sac au-dessus du grillage de son voisin. A l’intérieur, des aliments badigeonnés d’un insecticide particulièrement nocif, le Carbofurnan, interdit en France depuis le 13 décembre 2008.

Le chien de la victime, Roxy, un jeune épagneul breton, n’a pas su résister et s’est empressé de goûter au contenu du sac. Il a rapidement été pris de violentes convulsions et aurait pu en mourir. La réactivité du vétérinaire, qui a pratiqué un lavage d’estomac, a permis de le sauver.

Déjà condamné en 2016 pour des menaces de mort proférées de son voisin, il a cette fois écopé de 4 mois de prison avec sursis et de 500 euros de dommages et intérêts. Il doit également verser 1.500 euros à la fondation Brigitte Bardot.