Pamela Anderson aussi soutient les gilets jaunes

Dans une série de tweets, l'actrice a analysé la montée des tensions entre "les ruraux pauvres" et "l'élite des métropoles".
Pamela Anderson, actrice et militante pour les droits des animaux, lors d'une conférence à l'Assemblée Nationale, le 19 janvier 2016. REUTERS/Philippe Wojazer

Après Brigitte Bardot, Frank Dubosc et Kaaris, c'est au tour de Pamela Anderson de partager son avis sur les gilets jaunes. Elle s'est exprimée sur Twitter quant à la violence des manifestations de samedi dernier. L'actrice américaine, investie notamment dans la défense des droits des animaux, a vécu plusieurs mois en France avant sa rupture avec le footballeur Adil Rami.

Les raisons de la colère

"Je déteste la violence... mais qu'est-ce que la violence de tous ces gens et ces voitures luxueuses brûlées comparées à la violence structurelle des élites françaises et mondiales ?", interroge Pamela Anderson sur son compte Twitter.

L'actrice pose ensuite la question de l'origine de cette violence, qui vient selon elle de "la montée des tensions entre l'élite des métropoles et la pauvreté des zones rurales, entre les politiques que représente Macron et les 99% qui en ont marre des inégalités".

Pour Pamela Anderson, la situation n'est ainsi pas seulement française : elle se reproduit "partout dans le monde". Et selon l'actrice, "la vraie question n'est pas de savoir si la désobéissance peut être constructive, mais ce qui viendra le jour d'après".

Elle conclut ainsi sur une question rhétorique à l'adresse des personnes qui se considèrent comme progressistes. "Peuvent[-ils] en France, et partout dans le monde, utiliser cette énergie de façon à ce qu'au lieu de la violence, nous ayons des images de construction de sociétés équitables et égalitaires ?"