On vous présente Georgette, l’huître géante

C’est sûr, vous n’en avez jamais vu d’aussi belle dans votre assiette !

Les ostréiculteurs des Viviers de la Guittière ont fait part d’un heureux événement sur leur page Facebook samedi 3 août dernier. Accompagnée des hashtags "#flashinfo" et "#nouveaurecord", l’annonce présentait un nouvel arrivant dans l’exploitation de la commune de Talmont-Saint-Hilaire, en Vendée. Une "petite" dénommée Georgette, venue au monde (en tout cas sur la terre ferme) le matin-même. Et avec ses 1 kilo et 445 grammes enregistrés à la pesée, pour 25 centimètres mesurés, autant dire qu’elle n’a pas laissé son pêcheur indifférent !

"Je travaillais dans le chenal et en marchant, j’ai senti quelque chose à mon pied. Je l’ai récupéré et c’était cette grosse huître", raconte en toute simplicité ce dernier, un certain Mathieu Naslin, à l’AFP. Lui qui travaille pourtant depuis 8 ans pour le parc des Viviers de la Guittière affirme, en outre (ou en huître !), n’en avoir jamais vu d’aussi grosse.

Une découverte "extrêmement rare"

Alors, certes, les passionnés se rappelleront d’une autre découverte ostréicole hors-norme, pas plus tard qu’en avril dernier. Une belle bête d’1,3 kilo, pour 27 centimètres, avait été pêchée non loin de là, dans un autre parc du secteur de la côte Atlantique près des Sables-d’Olonne. Mais Mathieu Naslin d’assurer à l’agence de presse que cela reste "extrêmement rare". 

"Je ne doute pas qu’en pleine mer il existe d’autres huîtres de cette taille mais dans nos parcs, c’était inespéré", précise-t-il avant d’expliquer : "Le taux de salinité baisse parfois considérablement car nous sommes à proximité d’un bassin versant qui rejette de l’eau douce dans notre chenal. Cela limite le développement des huîtres."

Pas toute jeune, la Georgette

Et si Georgette a atteint un telle taille, et un tel poids, c’est qu’elle n’est pas toute jeune… "Une huître normale grandit d’environ 3 centimètres par an et reste 3 ans dans l’eau. Mais il a été prouvé qu’une huître pouvait vivre entre 35 et 60 ans", souligne l’ostréiculteur, précisant que l’on "estime l’âge grâce aux stries de la coquille". Alors, combien de bougies la fameuse a-t-elle soufflées ? Eh bien entre 13 et 15, semble-t-il. Pas mal.

Pour ceux qui s'inquiéteraient de son avenir, maintenant que l’ancienne a été dénichée, soyez rassurés. Son pêcheur assure qu’elle ne sera ni mangée, ni vendue. Et ce alors même que "pas mal de personnes ont proposé de l’acheté". "Pour plaisanter, notre patron nous a dit qu’elle ne partirait pas en dessous de 2 000 euros. Mais même pour 30 000 euros, nous ne la vendrions pas", a-t-il ainsi déclaré à l’AFP.

C’est que Georgette, vue comme un véritable "trophée", est un peu des leurs maintenant. D’ailleurs, pour la petite histoire : son nom, elle le tient d’une ancienne salariée considérée comme "la matriarche", partie à la retraite il y a tout juste quelques jours. Ça, c’est de l'hommage. 

On vous présente Georgette, l’huître géante
L'huître, d'1,4 kilo pour 25 centimètres, a été découverte dans le parc ostréicole des Viviers de la Guittière, en Vendée. HANDOUT / VIVIERS DE LA GUITTIÈRE / AFP