Nordahl Lelandais avoue le meurtre de Maëlys

Après six mois d'attente, le principal suspect dans la disparition de la fillette en août à Pont-de-Beauvoisin a donné sa version des faits à l'issue d'une journée riche en rebondissements. 
BFMTV

Nordahl Lelandais, le principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys le 27 août dernier à Pont-de-Beauvoisin (Isère), a avoué ce mercredi avoir tué la petite fille "involontairement" et enterré son corps, selon les informations de BFMTV. Il n'a pas donné plus de précisions mais a présenté ses excuses aux parents de la petite fille. 

Selon le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat en conférence de presse, "les restes du corps" de la petite fille ont été retrouvés dans la journée, après des heures de recherches dans une zone "reculée" de la forêt. Un crâne d'enfant et un autre ossement auraient été retrouvés. 

Jusqu'à présent, l'ancien maître-chien dans l'armée de 34 ans avait farouchement nié son implication dans la disparition de l'enfant.

En début de matinée, il avait été extrait de sa cellule et transféré au palais de justice de Grenoble pour être de nouveau entendu par les juges d'instruction en charge de l'affaire. Là, il a été confronté à un nouvel élément accablant: d'infimes traces de sang de la fillette retrouvées dans le coffre de sa voiture.

Il s'était par la suite montré bien plus coopératif et déterminé à aider les enquêteurs à trouver le corps de la petite fille.

Le convoi s'était ensuite rendu sur les lieux de la disparition et sur les lieux où étaient menées des fouilles pour retrouver le corps, en Haute-Savoie. C'est là qu'il aurait emmené les enquêteurs sur les lieux du crime, en contrebas du domicile familial des Lelandais à Domessin. 

D'après leur avocat, les parents de Maëlys sont "abattus" à la suite de ces aveux.