Mirage 2000: qui étaient les deux membres d'équipage?

Un pilote et une navigatrice expérimentés ont trouvé la mort dans le crash de leur avion de chasse, mercredi, dans le Jura.
Le Mirage 2000D avait disparu des radars avant que des débris soient retrouvés. afp.com/JACK GUEZ

L'armée "est aujourd'hui en deuil". Les deux membres d'équipage de l'avion de chasse Mirage 2000D, qui s'est écrasé mercredi dans l'Est de la France, sont morts, a annoncé jeudi soir la ministre des Armées. Dans un communiqué, Florence Parly rend hommage à "deux officiers de valeur", le capitaine Baptiste Chirié et la lieutenante Audrey Michelon, et "exprime toutes ses condoléances à [leur] famille, [leurs] proches et [leurs] frères d'armes".

La ministre doit se rendre ce vendredi sur la base aérienne de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle), où était stationné l'appareil, en compagnie du chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Philippe Lavigne. Dans un communiqué publié jeudi, celui-ci a donné plus d'informations sur les victimes. "Breveté pilote de chasse, le capitaine Baptiste Chirié détenait la qualification de pilote de combat opérationnel", écrit le général. "Il totalisait 24 missions de guerre et 940 heures de vol." Audrey Michelon, "brevetée navigatrice officier systèmes d'armes [...] détenait la qualification de sous-cheffe navigatrice", poursuit le communiqué, et "totalisait 97 missions de guerre et 1 250 heures de vol".

Père de deux fillettes

Le capitaine Baptiste Chirié, habitant de Bulligny (Meurthe-et-Moselle), une commune proche de Nancy, laisse derrière lui ses deux filles et sa compagne, enceinte d'un troisième enfant, selon L'Est républicain. Le pilote était originaire de Pau (Pyrénées-Atlantiques) et rattaché à la base aérienne 133 de Nancy-Ochey depuis environ deux ans, poursuit le journal régional.

La navigatrice, Audrey Michelon, 30 ans, était elle originaire de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), selon France bleu pays d'Auvergne, et vivait à Nancy. Célibataire et sans enfant, elle était rattachée à la base de Nancy-Ochey depuis quatre ans, poursuit le site de la radio locale.

Le chasseur-bombardier polyvalent avait disparu des écrans radar vers 11 heures mercredi alors qu'il effectuait un vol d'entraînement à basse altitude au-dessus du massif jurassien. Des débris de l'avion, ainsi que du tissu de parachute, ont été retrouvés sur une vaste zone forestière du Jura, difficile d'accès. "Les circonstances précises de cet accident restent à établir", a indiqué la ministre des Armées, Florence Parly, dans son communiqué, ajoutant que "des enquêtes ont d'ores et déjà été lancées".