Limoges: "incompris", il se retranche au sommet d’un très haut sapin en plein centre-ville

Il a passé la nuit de mercredi à jeudi en haut d’un séquoia géant devant la mairie de Limoges. 

Google Street View

Drôle d’endroit pour faire ses revendications. A Limoges, un homme d’une cinquantaine d’années a passé toute une nuit en haut d’un séquoia avant d’en redescendre ce jeudi matin, rapporte Le Populaire du Centre

Sa présence en haut de cet arbre majestueux planté devant la mairie a mobilisé des moyens très importants pendant de longues heures.

La scène surréaliste a été signalée mercredi soir vers 22h par un passant qui a entendu un énergumène crier en haut d’un arbre. Aussitôt une équipe est envoyée pour discuter avec l’homme qui menace de se jeter dans le vide si les pompiers s’approchent de trop près. 

Surveillé toute la nuit par la police

Toute discussion est d’abord impossible. L’individu, qui a grimpé en haut du séquoia géant sans équipement, fait le show toute la soirée, pour le plus grand bonheur des badauds qui s’arrêtent pour chanter avec lui. "Au feu les pompiers" et "Vous avez demandé la police? Ne quittez pas" sont les deux rengaines qu’il répète à l’envie, encouragé par certains qui reprennent en chœur le répondeur de la police.

Un important dispositif composé des pompiers, de la police, d’élus de la ville et d’une équipe du GRIMP (Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux) est resté mobilisé jusqu’à 0h20. Seule la police est restée sur place durant la nuit pour surveiller l’individu. Les secours sont revenus jeudi, cette fois avec un psychiatre pour tenter une nouvelle approche.

Après maintes négociations avec le médecin installé dans une nacelle, le grimpeur a accepté de descendre de son perchoir vers 11h du matin ce jeudi.

Dans son entretien au sommet avec le psy, l’homme s’est dit "incompris" à la suite d’une décision de justice. L'homme souhaitait se voir accorder un aménagement de peine. 

Selon le journaliste du Populaire du Centre, il a été reçu à la mairie pour voir un médecin.