Les examens annulés à l'université Rennes 2

"Un groupe d'environ 300 individus" a bloqué le bâtiment où devaient se tenir les examens jeudi matin.
Des lycéens manifestant à Rennes contre la réforme des universités le 19 avril 2018 afp.com/Damien MEYER

Les étudiants de l'université Rennes 2 privés d'examens. La direction de l'établissement a annoncé que les examens prévus jeudi matin sont "annulés". "Les conditions normales d'examen n'étant plus garanties, l'équipe de direction a décidé d'annuler les épreuves prévues aujourd'hui", peut-on lire dans un texte adressé aux étudiants.

200 à 300 personnes

Un message relayé également sur Twitter où l'université précise qu'un groupe "d'environ 300 individus, dont une partie cagoulée et extérieure à l'établissement s'est organisé pour bloquer les bâtiments où devaient se dérouler les examens". Selon la direction, ces manifestants auraient "obstrué les différentes entrées" après avoir "ouvert par effraction plusieurs salles".

Les bloqueurs avaient appelé à un rassemblement dès 06H00 pour empêcher la tenue des examens. Vers 07H00, ils étaient environ 200 à 300 sur les lieux, la plupart le visage masqué, a constaté un journaliste de l'AFP. Ils se sont mis ensuite à dresser des chaises et des tables pour bloquer l'entrée des bâtiments. Aucun policier n'était présent sur le site à la demande du président de l'université et il n'y a pas eu d'incident. Quelques fourgons de police étaient stationnés en périphérie du campus.

L'université évacuée lundi

Dans plusieurs universités, la contestation vise la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), accusée d'instaurer un système de sélection à l'entrée de l'université. Après avoir occupé des établissements, les opposants à cette réforme multiplient les actions pour bloquer la tenue des examens, comme en fin de semaine dernière à Arcueil (Val-de-Marne), ou en début de semaine à Lyon, Marseille et Paris-8.

L'établissement bloqué depuis le mois d'avril avait été évacué lundi par la police. Le président de l'université, Olivier David, déplorait alors "l'impossibilité de négocier avec l'assemblée générale étudiante et les organisations représentatives des étudiants".

Suite à l'annulation de ce matin, la direction de Rennes 2 promet de tout mettre en oeuvre "pour assurer la tenue examens, condition essentielle pour garantir la valeur de nos diplômes".