Brioche Pasquier attaque en justice les start-up qui utilisent le mot "Pitch"

Chasse gardée de l'entreprise depuis 1986, le terme est, dans d'autres contextes, utilisé par de nombreuses entreprises. 
Les Brioche Pasquier attaquent en justice les start-up qui utilisent le mot "Pitch"
Brioches Pasquier

Improbable mais vrai, l'entreprise Brioche Pasquier, inventrice du célèbre goûter Pitch, cette petite brioche le plus souvent agrémentée de pépites de chocolat ou bien fourrée, aurait, selon Le Figaro, déposé plusieurs recours contre différentes start-up qui avaient utilisé cet anglicisme. Il faut dire que quelques années auparavant, l'entreprise de boulangerie-pâtisserie avait déposé cette marque auprès de l'INPI (Institut national de la propriété intellectuelle), et semble bien décidée à faire valoir ses droits. 

Ainsi, comme l'explique encore le quotidien, les réclamations se seraient multipliées depuis quelques semaines. A l'heure actuelle, l'INPI a déjà rendu une dizaine de décisions, toutes favorables à la marque Pasquier. Les cibles? Des entreprises, des start-up qui avaient décidé d'utiliser ce terme, pourtant sans aucun rapport avec les brioches dans le monde de la communication. Plusieurs d'entre elles ont dû dépenser "près de 3.000 euros en frais d'avocats." 

Intelligemment, Pasquier n'avait pas uniquement déposé le mot pitch dans la catégorie alimentation, mais également dans celle réservée à la formation et à l'éducation...

Pitch in the Plane ou L'école du Pitch

Toujours interrogés par Le Figaro, de nombreux gérants de start-up se disent désabusés. Pitch in the plane, Pitch Parties où bien encore l'école du Pitch, tous doivent repenser le nom de leur entreprise. "Privée du terme, mon activité n'a plus sa raison d'être" explique l'un d'entre eux. Certains ont tenté de négocier avec Pasquier, pour le moment sans succès. 

Créé en 1986, le succès des Pitch ne s'est jamais démenti, et Pasquier est très vite devenu l'un des leaders du goûter et du petit-déjeuner français.