Les Allemands se plaignent… des hérissons

Et plus précisément, des hérissons qui copulent la nuit.

Les Allemands se plaignent… des hérissons
Un hérisson dans un jardin à Kaufbeuren, dans le sud de l'Allemagne, le 9 septembre 2012. KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP

C’est une correspondante du Guardian à Berlin, Kate Connolly, qui nous rapporte cette information insolite dans un article publié ce mardi 5 août 2019. Le numéro d’appel d’urgence allemand, le 110, est de plus en plus sollicité pour des nuisances sonores nocturnes. Mais alors que les plaintes évoquent des ébats trop bruyants chez les voisins, ou encore des cris d’animaux en détresse, bien souvent il n’en est rien. Dépêchée sur place, la police se retrouve alors confrontée à… un couple de hérisson en train de s’accoupler.

La journaliste du quotidien britannique relate ainsi, en guise d’exemple, un "incident" qui s’est récemment produit dans une école primaire d’Augsbourg, en Bavière. Les forces de l’ordre ont été appelées en raison de "bruits suspects" et d’une lumière de sécurité qui s’est enclenchée en pleine nuit dans la cour de récré. Plutôt que d’y trouver des malfaiteurs, le concierge de l’établissement et les officiers de police ont vite identifié les coupables : "un couple de hérissons en plein rituel nuptial", comme l’indique un rapport intitulé "Des intrus épineux".

Un problème qui ne date pas d’hier

Alors que le magazine allemand Der Spiegel ferait aussi état d’une recrudescence d’appels au 110 cet été pour ce genre de plaintes, le Guardian précise que le phénomène n’est pas nouveau, évoquant des "incidents" similaires enregistrés en 2016, 2014, et même avant cela en 2003. Le fait est que les hérissons, qui sont sexuellement actifs 5 mois dans l’année, d’avril à septembre, sont de bruyants copulateurs.

Ils font déjà partie des animaux nocturnes les plus résonnants, avec les cigales et le grenouille, mais lorsqu’ils s’y mettent… L’accouplement, qui peut durer des heures (!), est accompagné de "forts grondements" selon l’expert en matière de hérissons Ludwig Maximilian, de l’Université de Munich, interrogé par le quotidien britannique. Et, pour la petite info, ce sont "les mâles qui font le plus de bruit". 

Donc si vous entendez des cris étranges pendant vos vacances à la campagne, n’ayez crainte, il s’agit sans doute de hérissons qui prennent du bon temps ! Vous pouvez alors aller de votre commentaire sur les réseaux sociaux, avec le hashtag "#igelsex" qui ressurgit notamment sur Twitter ("igel" signifiant "hérisson" en allemand) !