Le taux de chômage est à son niveau le plus bas depuis 2009

Après être passé sous la barre des 10% début 2017, le chômage en France arrive à un nouveau seuil symbolique, enregistrant son taux le plus bas en 10 ans.

Le taux de chômage est à son niveau le plus bas depuis 2009
Après être passé sous la barre des 10% début 2017, le chômage en France arrive à un nouveau seuil symbolique, enregistrant son taux le plus bas en 10 ans. BFMTV

Selon les chiffres publiés par l’Insee, ce mercredi 14 août 2018, le taux de chômage a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre. Il touche ainsi 8,5% de la population active du pays, hors Mayotte, représentant quelque 2,52 millions de chômeurs. Dans la seule France métropolitaine, ce taux est de 8,2%, soit près de 2,4 millions de chômeurs. C’est 66 000 de moins qu’au trimestre précédent.

L’Insee souligne par ailleurs que le taux de chômage a diminué pour toutes les tranches d’âge confondues de la population active. Alors que les chiffres pour les 25-49 ans et les 50 ans ou plus ont décru de 0,2 point par rapport au début d’année, la baisse a été plus importante auprès des jeunes, avec une chute de 0,6 point.

Vers un (lent) retour à la normale

D’après l’Institut, le taux de chômage au deuxième trimestre 2019 est en outre inférieur de 0,6 point par rapport au chiffre enregistré un an auparavant, au deuxième trimestre 2018. Encore une fois, c’est la catégorie des jeunes actifs qui en a le plus profité, avec une baisse de 1,5 point en un an, et notamment les jeunes femmes qui ont vu leur taux de chômage chuté de 1,8 point depuis le deuxième quart de 2018.

Des chiffres qui sont donc globalement au plus bas depuis pas moins d’une décennie. Et plus précisément le premier trimestre de 2009, où le taux de chômage était de 8,2% en France métropolitaine et 8,6% dans tout le pays (hors Mayotte). Pour rappel, après une nette augmentation en 2008, année marquée par la crise économique mondiale, le chômage en France avait plus ou moins stagné autour de 9% en 2010 et 2011, avant de connaître encore une hausse continue pour dépasser les 10% en 2013. 

Ce n’est que trois ans plus tard qu’il a commencé à redescendre, doucement, repassant sous la barre des 10% au premier trimestre 2017. Depuis le début d’année 2018, où il était de 9,2% sur tout le territoire et de 8,9% en France métropolitaine, le taux de chômage n’a plus connu de hausse pour continuer de décroître, jusqu’à enfin retrouver donc son niveau de 10 ans auparavant.

L’ombre au tableau : le halo autour du chômage

Mais les chiffres publiés aujourd’hui sont à contrebalancer avec ce que l’Insee appelle le "halo autour du chômage". Il est composé de personnes qui souhaitent travailler mais qui sont classées comme inactives, et donc non comptabilisées, soit parce qu’elles ne sont pas en recherche active d’un emploi, soit parce qu’elles ne sont pas disponibles rapidement (en moins de deux semaines). Ce chiffre-là, au contraire, a considérablement augmenté en une décennie, passant d’1,17 million de personnes au premier trimestre 2009 à 1,46 million en ce deuxième trimestre 2019. 

Si le halo autour du chômage a ainsi connu une hausse progressive sur les 10 dernières années, notons toutefois qu’il évolue en dents de scie. Ainsi, le chiffre enregistré au deuxième trimestre 2019 est-il plus important qu’au premier trimestre (1,4 million) mais reste plus faible qu’au trimestre encore précédent (1,48 million).

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable