Le maire de Val d'Isère en garde à vue pour outrage

Marc Bauer est accusé d'avoir insulté des policiers après une soirée arrosée. Il a été placé en garde à vue dans la nuit.
Marc Bauer, a été placé en garde à vue dans la nuit de jeudi à vendredi à Colmar. REUTERS/Christian Hartmann

La soirée s'est mal terminée. Le maire de Val d'Isère (Savoie), Marc Bauer, a été placé en garde à vue dans la nuit de jeudi à vendredi à Colmar (Haut-Rhin), après avoir insulté des policiers alors qu'il était ivre.

Un peu plus tôt, les forces de l'ordre, appelées pour tapage nocturne, étaient intervenues dans une brasserie de Colmar. Arrivées vers minuit devant l'établissement, elles avaient interpellé le gérant et son fils pour ivresse publique et manifeste.

Menaces et insultes

Plusieurs personnes présentes au restaurant dont Marc Bauer se sont alors rendues "vers 2h" devant le commissariat pour protester contre ces interpellations. Le maire de Val d'Isère "a copieusement menacé et insulté un des fonctionnaires présents", selon une source policière. Le quotidien L'Alsace précise que Marc Bauer a traité les policiers de "petits, manants, pauvres".

Il a été arrêté pour outrage et placé en garde à vue avec droits différés en raison de son ivresse. L'édile ne se serait pas montré coopératif durant sa garde à vue. Il aurait jeté sa montre Chopard au sol en guise de provocation et aurait refusé de se soumettre au dépistage d'alcoolémie, rapporte L'Alsace. Selon Europe 1, Marc Bauer doit être interrogé dans la matinée.