Le maire de Signes, dans le Var, mort après avoir été renversé par une camionnette qui déposait illégalement des gravats

Jean-Michel Mathieu, 76 ans, était en voiture avec d'autres fonctionnaires pour repérer où installer des bornes de tri sélectif, nous apprend Var Matin, quand il a surpris deux ouvriers en train de décharger illégalement des gravats. Il a alors décidé d'intervenir...

Le maire de Signes tué en s'opposant à un dépôt illégal de gravats
Drame dans le Var avec le décès du maire de Signes, renversé par une camionnette dont les occupants déversaient illégalement des gravats sur un chemin privé RMC

Il était aux alentours de 15h45 quand l'élu s'est approché des deux ouvriers d'une entreprise de BTP en train de déverser illégalement leurs gravats sur une aire sauvage de la D402. Âgés d'une vingtaine d'années d'après les témoins, les deux jeunes hommes obtempèrent après que Jean-Michel Mathieu leur a demandé de remettre leurs déchets dans la camionnette. Mais alors que l'élu leur demande de rester sur place pour attendre l'arrivée de la police municipale, les ouvriers en bâtiment tentent de s'échapper, effectuant une manœuvre dangereuse. Le maire de Signes est percuté, et décédera sur place de ses blessures, malgré l'intervention d'un pompier en civil qui lui aussi passait par là, puis d'un hélicoptère, d'une ambulance et de véhicules infirmiers. 

Interpellés et placés en garde à vue, les deux suspects doivent maintenant être entendus dans le cadre de l'enquête de flagrance qui a été ouverte, pour homicide volontaire. 

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable
Alors que les drapeaux des 153 communes du Var sont depuis ce matin en berne, les hommages se multiplient au sein de la classe politique, soulignant à quel point il est insupportable qu'un maire décède ainsi, dans l'exercice de ses fonctions.