Bordeaux: le destin tragique du boucher vainqueur de l'Euromillions

Pascal B., vainqueur en 2004 de 26 000 000 d'euros à la loterie est mort des suites d'une longue maladie et d'une nouvelle vie pas forcément idyllique. 
AFP

L'argent fait-il vraiment le bonheur? C'est la question que l'on peut se poser en lisant l'histoire de Pascal B., artisan-boucher à Bègles près de Bordeaux, racontée par divers médias. Il mène une vie tranquille quand le 17 décembre 2004, sa vie prend un tournant radical. Il réalise le rêve de millions de personnes et décroche le jackpot de l'Euromillions. Son compte en banque se voit d'un coup alourdi de 26 000 000 millions d'euros. 

Un changement de vie brutal auquel il n'était pas préparé. N'étant pas resté anonyme, sa soudaine célébrité n'a -logiquement- pas attiré que des personnes bien intentionnées. Il vend rapidement son commerce pour s'installer dans une suite luxueuse de Bordeaux et achète une villa dans la très chic ville de Pyla-sur-Mer. 

Ferrari, au pluriel, boîtes de nuit luxueuses, investissements en Suisse... Sa nouvelle vie ne semble pas trop difficile de prime abord.

Descente aux enfers

Et pourtant, sa passion pour l'automobile l'a conduit à de nombreux soucis avec la police. Il conduit plusieurs fois sous influence d'alcool et voit son permis retiré pendant un an. Il récidive quelques années plus tard et tente en 2009 de corrompre les policiers pour faire sauter le PV: 1.000 euros et un apéro chez lui. Ca ne passe pas et l'affaire est portée au tribunal. Pascal écope trois mois de prison ferme.

Un ami d'enfance rappelle au Parisien que tout n'est pas noir dans son histoire et qu'il a également profité de son argent. Mais Pascal meurt finalement cette semaine des suites d'une longue maladie. Son histoire aurait inspiré la FDJ à mieux protéger l'anonymat des vainqueurs et de mieux les conseiller pour gérer leur argent.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter