L'athlète handisport Jean-Baptiste Alaize "humilié" à l'aéroport de Nice

Le sauteur en longueur, Jean-Baptiste Alaize, amputé d'une jambe, a été contraint de se déshabiller devant un agent de sécurité de l'aéroport de Nice car il porte une prothèse.

 L'athlète handisport Jean-Baptiste Alaize "humilié" à l'aéroport de Nice
ADRIAN DENNIS / AFP

Jean-Baptiste Alaize qui a participé aux Jeux paralympiques de Rio en 2016 est en colère. Ce mardi 5 février, le champion français de saut en longueur a dû se déshabiller devant en employé de l'aéroport de Nice. La raison ? Il porte une prothèse en carbone à la jambe droite. Il a fait part de son indignation sur Twitter.

L'athlète a eu "le sentiment d’avoir été violé à l'aéroport de Nice". "L’agent de sécurité qui me fait aller dans une cabine et me demande de me déshabiller ! Très choqué, j’ai eu une altercation avec lui, il a appelé la police, sans comprendre qu’il avait atteint à ma pudeur ! Pas même d’excuse !", a-t-il expliqué sur le réseau social.

Dans Le Parisien, il raconte plus en détails ce qu'il s'est passé à Nice : "Avant de passer le contrôle, je préviens les employés que j’ai une prothèse et je la montre. Habituellement, on passe un détecteur devant et on me laisse passer. Là, l’employé me dit : 'Ce n’est pas normal' ''.

Après l'avoir suivi en cabine, "il me demande d’enlever mon pantalon et je me retrouve en sous-vêtements devant ce type qui me regarde juste deux secondes. Là, je me sens humilié. J’ai pris des dizaines et des dizaines d’avions et jamais on ne m’a obligé à me déshabiller. Et là, en France, je subis cela".

Son attaché de presse, Florence de Silva a aussi fait part de son indignation. Avec une photo à l'appui, elle explique sur Twitter que "le portique sonne comme toujours à cause de sa prothèse. Il explique pourquoi, et la montre à l'agent de sécurité qui le fait aller dans une cabine et lui demande de se déshabiller !".

Florence de Silva poursuit ses explications en indiquant que "Jean-Baptiste Alaize, très choqué accepte de se déshabiller, et s'en suit une altercation. L'agent de sécurité appelle la police qui, elle, s'est excusée. Lui, rien ! Pas un mot après cette humiliation gratuite ! Jamais dans aucun aéroport du monde on ne lui a demandé ça !".

L'aéroport de Nice a présenté ses excuses sur Twitter, "pour cette mauvaise expérience. Sachez que nous sommes très sensibles au bien-être de tous nos passagers".

Pour l'athlète handisport, ce n'est pas suffisant. "Cette discrimination contre les handicapés est insupportable. C’est une maltraitance. Se retrouver pantalon baissé juste parce que vous avez une prothèse et qu’un type en uniforme se croit permis de vous humilier, cela ne doit plus jamais arriver" a-t-il confié au Parisien.

Jean-Baptiste Alaize et son avocat envisagent de porter plainte.