Lait contaminé: un cas de salmonellose en Espagne, un autre suspecté en Grèce

Selon les scientifiques de l'Institut Pasteur, la crise du lait contaminé s'étendrait désormais à d'autres pays d'Europe que la France.
Le cas en Espagne a été confirmé. En Grèce, les scientifiques attendent des examens complémentaires. Photo d'illustration. afp.com/FRED DUFOUR

La crise dépasse maintenant les frontières de l'Hexagone. Un bébé ayant consommé du lait infantile contaminé de l'industriel français Lactalis a contracté la salmonellose en Espagne. Il y a également une suspicion en Grèce, ont indiqué vendredi des scientifiques de l'Institut Pasteur et de Santé publique France.

Un premier cas confirmé

"Ce sont deux cas touchant des enfants qui ont consommé le lait en question. Le cas espagnol est confirmé. L'ADN le dit", a expliqué François-Xavier Weill, bactériologiste de l'Institut Pasteur de Paris, confirmant une information publiée dans la revue médicale Eurosurveillance. "Le cas grec ne l'est pas, mais il y a des signes", a-t-il ajouté.

Dans ce deuxième cas, l'analyse en est en effet restée au stade des "tests phénotypiques", qui comparent les caractéristiques biologiques de la bactérie présente chez Lactalis avec celle qui a touché le patient, en l'occurrence un bébé grec.

"On ne pourra confirmer qu'il s'agit bien de la même souche de bactérie qu'avec l'analyse ADN", laquelle est en cours, a déclaré François-Xavier Weill, directeur du Centre national de référence salmonelles à l'Institut Pasteur.

Le lait contaminé a été exporté dans 66 pays

L'article dans Eurosurveillance, cosigné par 16 scientifiques de Pasteur et de l'agence sanitaire Santé publique France, précise que le lait contaminé de l'usine Lactalis a été exporté "dans 66 pays, dont 12 de l'Union européenne (UE)".

Des alertes ont été lancées début décembre auprès de ces pays via les systèmes d'information de l'UE et de l'Organisation mondiale de la santé.

En France, les autorités sanitaires faisaient état de 35 nourrissons atteints de salmonellose et ayant consommé un lait ou un produit d'alimentation infantile de l'usine Lactalis incriminée. Parmi eux, 18 ont été hospitalisés, "tous sont sortis de l'hôpital" et tous vont "bien", d'après Santé publique France. L'état de santé des bébés espagnol et grec n'a pas été précisé.