Il tue une prostituée pour une prestation "bâclée": 16 ans de prison

Pendant le procès, l'homme a estimé à la barre que "ce soir-là", il aurait "mieux fait de rester" chez lui. "J'aurais dû regarder un film porno et me masturber", a dit l'accusé. 

PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un homme de 36 ans a été condamné jeudi à Epinal à 16 années de réclusion criminelle pour avoir tué une prostituée de dizaines de coups de couteau, le soir de la Saint-Sylvestre 2014, parce qu'il n'était pas satisfait de sa prestation. L'homme, qui encourait 30 ans de réclusion, a expliqué durant son procès devant la cour d'assises des Vosges que, la nuit des faits, il s'était senti "frustré" après un acte sexuel de 10 minutes, tarifé 150 euros, alors qu'il avait payé pour une heure.

L'avocat général Etienne Manteaux avait requis 18 ans de réclusion contre cet homme souffrant de troubles psychiatriques, et qui le jour du meurtre était en arrêt maladie depuis six ans. La cour a d'ailleurs considéré que son discernement était altéré au moment des faits. Les jurés n'ayant assorti la peine d'aucune période de sûreté, l'homme sera potentiellement libérable après huit ans derrière les barreaux, c'est-à-dire début 2023, a précisé l'un de ses défenseurs, Me Sébatien Bonnet.

Pendant le procès, l'homme a estimé à la barre que "ce soir-là", il aurait "mieux fait de rester" chez lui. "J'aurais dû regarder un film porno et me masturber", a dit l'accusé. Le trentenaire a également adressé quelques phrases à l'intention des proches de la victimes: "Rien ne permettra de remplacer l'absence d'une mère", a-t-il convenu.

Les experts légistes avaient relevé 53 plaies sur le cadavre de la prostituée de 46 ans. Cette femme d'origine portugaise, divorcée, avait quatre enfants adultes. L'une de ses filles est venue à la barre rendre hommage à sa mère. 

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter