Hommage national : Macron salue les deux militaires "morts en héros"

La France a rendu hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux commandos de marine tués en libérant des otages au Burkina Faso.

Hommage national : Macron salue les deux militaires "morts en héros"
La France a rendu hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux commandos de marine tués en libérant des otages au Burkina Faso. BFMTV

Les deux commandos Marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont été tués pendant une opération menée pour libérer deux otages français au Burkina Faso dans la nuit du 9 au 10 mai. Ce mardi 14, un hommage national leur a été rendu aux Invalides, en présence d'Emmanuel Macron.

Les cercueils de deux militaires, recouverts du drapeau tricolore, ont d'abord traversé la Seine sur le pont Alexandre III, où de nombreux soldats et badauds étaient présents. Ils ont applaudi solennellement le cortège funéraire à son passage. À 11 heures, la cérémonie dans la cour d'honneur des Invalides a démarré avec la présence des familles, de frères d'armes mais aussi des membres du gouvernement ; de Nicolas Sarkozy, François Hollande et du président de la République actuel. 

Dans un discours d'une vingtaine de minutes, Emmanuel Macron s'est exprimé avec émotion. Il est notamment revenu sur le choix de lancer cette opération. Ils "sont morts en héros (...) Ces officiers mariniers étaient des soldats hors normes comme peu d'armées dans le monde ont la chance d'en compter", a déclaré à la tribune le chef de l'État. "La France était encore endormie lorsqu'à plusieurs milliers de kilomètres de Paris, nos forces spéciales s’engagèrent pour neutraliser un groupe terroriste islamiste et libérer deux de nos compatriotes. C'était une mission périlleuse, les ravisseurs étaient déterminés. C'était une mission difficile, mais nécessaire", a-t-il précisé.

Tout au long de cet hommage, les deux cercueils étaient reliés par une sangle de vie, une corde utilisée la nuit par les nageurs de combat. Emmanuel Macron a ensuite remis le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume aux deux soldats.

Au cours de cet hommage, Emmanuel Macron a assuré de pas oublier Sophie Pétronin, une française enlevée au Mali en 2016. C'est la dernière otage française dans le monde. "Je pense à Sophie Pétronin aux mains de ses ravisseurs", a-t-il déclaré en poursuivant que "nous ne l'oublions pas. Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre pays n'abandonne ses enfants", a-t-il déclaré. À la tête d'une association d'aide à l'enfance, elle a été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao dans le nord du Mali. La dernière fois que la septuagénaire est apparue c'était dans une vidéo mi-juin 2018. Elle apparaissait très fatiguée et demandait de l'aide au chef de l'État.

Les obsèques d'Alain Bertoncello auront lieu samedi prochain en Haute-Savoie "dans l'intimité familiale". Les obsèques de Cédric de Pierrepont auront lieu mercredi après-midi en l'église de Larmor-Plage, dans le Morbihan.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable