Gilets jaunes : les militaires de Sentinelle mobilisés pour l'acte XIX

Ce samedi 23 mars,  la mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes.

Gilets jaunes : Les militaires de Sentinelle mobilisés pour l'acte XIX
Ce samedi 23 mars, la mission antiterroriste militaire Sentinelle sera mobilisée dans le cadre des manifestations des Gilets jaunes. RMC

Le 20 mars, le gouvernement a annoncé son intention de mobiliser les militaires de l’opération antiterroriste Sentinelle dans le cadre du dispositif de maintien de l’ordre prévu samedi 23 mars pour encadrer l'acte 19 des Gilets jaunes. Lors du conseil des ministres, Emmanuel Macron a décidé de mettre en place "une mobilisation renforcée du dispositif Sentinelle pour sécuriser les points fixes et statiques", a rapporté le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, à la sortie de la réunion hebdomadaire. L’objectif est ainsi de "permettre aux forces de l’ordre" de se "concentrer sur les mouvements, le maintien et le rétablissement de l’ordre", a-t-il expliqué.

En clair, ils seront chargés de sécuriser les bâtiments pour permettre aux forces de l'ordre de se concentrer sur le maintien de l'ordre. "C'est la première fois que l'on utilise cette opération Sentinelle, même indirectement, dans le cadre d'un conflit social et pour appuyer des forces de maintien de l'ordre", analyse sur Europe 1 le colonel Michel Goya, historien et stratégiste.

De son côté, Benjamin Griveaux a justifié que "nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger". "Sentinelle est une mission anti-terroriste. A-t-on entendu parler d'un danger terroriste particulier en ce moment, et qui justifierait l'extension de la mission sentinelle ? Non, pas à ma connaissance", s'étonne pour sa part Michel Goya.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Selon Grégory Joron, secrétaire national CRS d’Unité-SGP-FO, "si les militaires Sentinelle sont sur de la garde de bâtiment, cela va permettre de dégager quelques unités de forces mobiles et cela donnera davantage de mobilité aux compagnies manoeuvrantes pour aller sur les points chauds". "Ce qui m’inquiète, c’est la riposte en cas d’attaque", a commenté pour sa part Philippe Capon, secrétaire général du syndicat Unsa-Police. Hier soir, sur le plateau de BFMTV, le sujet a aussi crée un vif échange entre François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon.

L'opération Sentinelle, n'a pour mission que le maintien de l'ordre. Elle représente une mobilisation sans précédent de l'armée sur le territoire national depuis la guerre d'Algérie. Quelque 7.000 militaires sont déployés en permanence dans ce cadre sur le territoire depuis les attentats de janvier 2015 à Paris. Les militaires protègent en France des sites religieux (synagogues, mosquées...), des lieux particulièrement exposés au risque terroriste ou très fréquentés (lieux touristiques, gares...). Ils sont présents de manière quasi permanente sur des sites comme les aéroports ou les musées.