Feria de Nîmes: onze sympathisants anti-corrida interpellés

Onze personnes opposées à la corrida ont été interpellées samedi à Nîmes dans le cadre de la féria des vendanges.
Pixabay

Onze sympathisants anti-corrida ont été interpellées samedi à Nîmes, où se déroule la féria des vendanges, certains d'entre eux ayant tenté de s'enchaîner à un camion transportant des taureaux pour la corrida de l'après-midi, a indiqué le parquet.

Trois personnes, connues pour être des sympathisants anti-corrida, "porteuses de chaîne à la taille ont essayé de s'enchaîner à un camion sur le boulevard Talabot alors que le camion était arrêté à un feu rouge" et ont été interpellées par des policiers à 14h15, a rapporté le parquet de Nîmes. Le camion a pu rejoindre les arènes sans autre incident.

Placées en garde à vue au commissariat, elles ont été libérées en fin de journée après s'être vu signifier un rappel à la loi pour "entrave et obstacle à la circulation d'un véhicule sur la voie publique".

"Quand on torture des taureaux par plaisir, il faut s'attendre à ce type d'actions"

Huit autres personnes situées à proximité, dont quatre étaient aussi porteuses de chaînes, ont également ont été arrêtées, puis relâchées sans aucune charge à 19h30. Le Midi Libre évoque de son côté un total de 17 personnes interpellées.

"C'est une action citoyenne en dehors des organisations anti-corrida", a dit le président de la fédération des luttes pour l'abolition des corridas (Flac), Thierry Hély. "Quand on continue à torturer des taureaux dans une arène par plaisir, comme un spectacle ordinaire, il faut s'attendre à ce type d'actions discrètes", a-t-il ajouté.

Retrouvez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter