Essonne: un fiché S recherché après le meurtre de son colocataire

Le fuyard, sorti de prison il y a quelques mois, était vraisemblablement radicalisé. 
Google Street View

Un homme fiché S pour des soupçons de radicalisation islamiste et suspecté d'avoir tué son colocataire à mains nues à Morigny-Champigny (Essonne) est actuellement recherché par la police.

Cet homme d'une trentaine d'années, qui a déjà fait de la prison, est surtout connu de la justice "pour des problèmes de violence", a expliqué une source proche de l'enquête, confirmant une information du journal Le Parisien. Il est fiché S -pour "sûreté de l'Etat"- et "sa fiche présente des paramètres de radicalisation minimes". 

Selon Le Parisien qui cite des voisins, "ils étaient radicalisés tous les deux. On entendait qu’ils regardaient des vidéos de propagande, depuis quelques mois, ça avait remplacé les disques de Sardou", dont la victime, un homme sous curatelle et vraisemblablement sous influence, était "fan".

L'homme appelle lui même la police

L'auteur a lui-même appelé la police jeudi soir. "Il s'est identifié, il a dit qu'il s'était battu, qu'il avait tué quelqu'un et qu'il allait se rendre". Lorsque les agents sont arrivés chez lui, ils ont retrouvé le corps de son colocataire, un homme plus âgé, mais le suspect s'était enfui. La rue a été bloquée à la circulation dans la soirée. 

Le meurtre remonterait à au moins deux jours, mais l'autopsie n'a pas permis de donner une date exacte. L'enquête, ouverte pour meurtre, est dirigée par un juge d'instruction et confiée à la police judiciaire de Versailles (Yvelines).