Enfants fauchés à Lorient : le suspect identifé mais toujours en fuite

Le 9 juin, en fin de journée, deux enfants ont été percutés violemment par une voiture à Lorient. Le véhicule a pris la fuite. Le conducteur, identifié, est activement recherché.
Enfants fauchés à Lorient : le suspect a été identifé
Le 9 juin, en fin de journée, deux enfants ont été percutés violemment par une voiture à Lorient. BFMTV

Dimanche 9 juin, un événement dramatique est survenu en fin de journée à Lorient (Morbihan). Deux enfants de 7 et 10 ans qui étaient sur un trottoir ont été percutés par une voiture circulant à vive allure. Ils ont été emmenés en urgence absolue à l'hôpital du Scorff. L'un d'eux est décédé des suites de ses blessures, le second est dans un état grave et ce lundi matin, son pronostic vital était toujours engagé, a indiqué la procureure de la République à Lorient, Laureline Peyrefitte.

"Le conducteur du véhicule impliqué et sa passagère ont ensuite pris la fuite, d’abord à bord de leur véhicule, qu’ils ont laissé à quelques centaines de mètres de l’accident, puis à pied. Ils sont actuellement activement recherchés", a déclaré après le drame Laureline Peyrefitte. D'après les informations de BFMTV, le chauffard, âgé de 20 ans, a été identifié par les enquêteurs, mais il est toujours activement recherché. Il est déjà connu des services de police pour des affaires de droit commun.

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Avant l'accident, le véhicule incriminé était en fuite après avoir refusé de se soumettre à un contrôle routier dans une commune voisine au nord de Lorient. "Il était suivi à distance par un véhicule de gendarmerie qui transmettait au Centre opérationnel les informations nécessaires à son interception dans les meilleures conditions de sécurité possibles. Le véhicule en cause, qui circulait à vive allure sur une voie réservée aux bus, percutait dans un premier temps une autre voiture en sortie de rond-point, sans faire de blessés, avant de faucher les deux enfants", a détaillé la procureure.

L’enquête a été confiée au commissariat de police de Lorient. Elle a été ouverte pour des chefs d’homicide involontaire aggravé et de blessures involontaires aggravées, qui font encourir une peine de 10 ans d’emprisonnement.