EN VIDEO - Disparition de Maëlys: pourquoi les recherches se concentrent sur le lac d'Aiguebelette

Trois semaines après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage, les forces de l'ordre ont concentré leurs recherches sur cet endroit où le suspect avait ses habitudes. 

Rien n'a été trouvé pour le moment, mais il reste encore une zone du lac à explorer.

Trois semaines après la disparition de la petite Maëlys lors d'un mariage, les forces de l'ordre ont concentré leurs recherches sur le lac d'Aiguebelette. Après de première fouilles sur les berges, les recherchent ont été élargies avec des sondes, utilisées pour réaliser une échographie de ce lac. 

Les recherches dans les gorges de Chailles, en Savoie, elles, sont "totalement terminées". 

Le suspect mis en examen et écroué dans le cadre de la disparition de la petite fille âgée de 9 ans avait ses habitudes dans ces deux endroits distants de quelques kilomètres de son domicile de Domessin (Savoie). 

"On est en train d'épuiser les endroits où l'on pouvait avoir des résultats" en l'état actuel de l'enquête. Les enquêteurs envisagent de réduire l'ampleur du dispositif déployé sur le terrain et d'orienter désormais les recherches en fonction des suites de l'enquête judiciaire.

Maëlys a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère) où elle assistait à un mariage avec ses parents.