Qu'est-ce que le "jeu du piment", nouveau jeu dangereux des cours de récréation?

Depuis quelques semaines, des collégiens s'écrasent des piments sur le visage, provoquant des brûlures plus ou moins graves. 
En quoi consiste le "jeu du piment", nouveau danger des cours de récréation?
Claudia Sc. / Flickr

Après le "jeu du foulard" et le "petit pont massacreur" qui ont été un temps populaires dans les cours de récréation, une nouvelle limite semblait avoir été franchie il y a deux ans avec l'apparition du Blue Whale Challenge, sorte de défi morbide d'origine russe très populaire chez les adolescents, et qui pouvait pousser certains participants jusqu'au suicide. 

Cette fois-ci, plusieurs proviseurs de collèges tirent de nouveau le signal d'alarme. En effet, depuis quelques semaines, le "jeu du piment" semble prendre une ampleur importante chez certains élèves. 

Le principe est "simple". Certains collégiens apportent des piments au sein de l'établissement, les ouvrent, et les lancent en direction de leurs camarades en favorisant le visage et plus particulièrement les yeux. 

>> A LIRE AUSSI - Blue Whale challenge, des défis sur les réseaux sociaux qui poussent au suicide

Déjà des cas concrets dans l'est de la France

Le 10 novembre dernier, le direction du collège Le Noyer-Marchand de Romilly-sur-Seine dans l'Aube a décidé d'agir. Une lettre destinée aux parents a en effet été collée dans l'ensemble des carnets de correspondances afin de leur expliquer le phénomène en détail.

"Un nouveau jeu dangereux semble faire son apparition dans les établissements scolaires. Des élèves se présentent au collège avec des piments qu’ils ouvrent et qu’ils projettent dans les yeux et dans la bouche d’autres camarades. Nous vous demandons de redoubler de vigilance avec vos enfants. Il a été rappelé ce jour à tous les élèves que l’introduction d’un piment, au même titre qu’un objet dangereux, ou son utilisation, entraînerait de suite une sanction dont vous seriez immédiatement avertis."

Il faut dire que la semaine passée, trois adolescents avaient dû être pris en charge par le SAMU après avoir souffert de brûlures. Comme le rapporte L'Est Éclair, ces derniers s'étaient volontairement écrasé des piments sue la joue, provoquant d'intenses souffrances.