Drame de Millas: le témoignage déchirant de la mère d'Ophélia, tuée dans l'accident

La mère de famille déplore le manque de prise en charge des familles des victimes de la collision de car, survenue le 14 décembre dernier

Le 14 décembre dernier, Stéphanie Fruité a perdu sa fille de 13 ans, Ophélia, dans la collision à un passage à niveau entre un car scolaire et un TER à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Trois mois après le drame, cette mère de trois enfants revient sur ce qu'elle a vécu ce jour-là. 

Au moment de l'annonce de l'accident, elle faisait ses courses au supermarché. 

"J'attendais à la caisse, on voyait toutes les voitures de gendarmerie passer avec les gyrophares (...) Un monsieur derrière moi a dit 'il y a eu un accident entre un train et un bus scolaire'. J'ai posé mes courses et je suis partie. Je me suis doutée que c'était ma fille."

Dix heures d'attente

Elle raconte avoir attendu "plus de dix heures" d'angoisse avant qu'on lui annonce le décès de sa fille. "Quand la deuxième liste est arrivée, ils ont carrément fermé les portes, ils faisaient partir les familles dans un petit bureau, famille par famille, et là tu entends des femmes hurler et tu te doutes très bien que ce n'est pas une bonne nouvelle", décrit-t-elle. 

L'infirmière se console aujourd'hui en se disant que sa fille n'a pas souffert. "Elle avait juste une petite égratignure (...) C'était un ange, elle avait un visage apaisé".

Au total, le dramatique accident a fait six morts et dix-sept blessés. Des doutes persistent sur les circonstances dans lesquelles a eu lieu la collision, l'enquête n'ayant pas pu déterminer si les barrières de sécurité étaient ou non ouvertes au moment des faits.

>> A LIRE AUSSI - Accident d'un bus scolaire à Millas: le témoignage de la mère d'une victime

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable